Centrafrique: tentative de braquage au quartier Fouh, le braqueur a été lynché

Publié le 31 juillet 2016 , 7:46
Mis à jour le: 31 juillet 2016 7:46

Centrafrique: Tentatives de braquage au quartier Fouh, le braqueur a été lynché.

 

image
Bangui, le 30 juillet 2016. 11:41′.

WEEK-END DES FAITS DIVERS.
Par: Gisèle MOLOMA.

 

Avant-Hier vendredi vers 18h au quartier Fouh de Bangui, un jeune braqueur, visiblement en apprentissage aurait tenté de braquer une moto appartenant à une Dame. Le braqueur a été arrêté par des jeunes de ce même quartier qui, très énervés de cette perturbation, ont copieusement lynché le présumé auteur de ce braquage raté.

Braquer dans certains quartiers de Bangui est devenu presqu’impossible. Dans le 8e et 4e arrondissements de Bangui, les détonations d’armes ne font plus peur et la quantité d’armes en circulation dans ces deux arrondissements ne peut, en aucun cas, faciliter un braquage. Certains jeunes, en perte de repères et attirés par l’appât du gain facile, n’hésitent pas à tenter leur chance de braquage dans ces secteurs à multiple reprises et toujours sans résultat attendu. Ainsi, ils pourraient perdre leur vie après un verdict populaire impitoyable.

Le vendredi dernier vers 18 heures au quartier Fouh dans le quatrième arrondissement, un jeune apprenti braqueur qui n’a pas bien maîtrisé son métier du vol aurait tenté de voler une moto-dame appartenant à une jeune femme cliente d’un restaurant situé à côté de l’arrêt central des bus. L’homme qui aurait localisé cette Dame avec sa moto depuis plusieurs minutes en amont, réapparaît avec une arme automatique à la main lorsque cette dernière stationnait sa moto devant un bar restaurant. Afin de faciliter le vol de cette moto en stationnement, l’homme a tenté d’intimider les passants en tirant deux coups de fusil en l’air. Ce que cet homme a oublié, dans ce secteur, une détonation d’arme de n’importe calibre attire une foule et non la repousse. Une foule en partie armée de toute sorte d’armes y compris les armes blanches. L’homme qui a tenté un troisième coup de fusil afin de s’éclipser après avoir compris qu’il vient de rater sa cible, a été cueilli par cette foule. Traduit devant le tribunal populaire, l’homme a été tabassé et traîné à terre comme un serpent. Heureusement pour lui, la mort n’était pas de passage dans ce secteur de Fouh. Il a été remis aux Forces de l’ordre après être complètement lynché. Pour de rien, ce jeune homme d’une vingtaine d’année a failli perdre sa vie.

Devenue une activité lucrative, le braquage est de plus en plus pratiqué par des jeunes désœuvrés, utilisés et délaissés par des groupes armés. Il y’a quelques mois, quatre jeunes ont été tués à Galabadja suite à un braquage d’une moto appartenant à un soldat de FACA. Cet acte n’a jamais fait de leçon aux autres.
Copyright CNC.