Centrafrique : Soutien au message de Jean-Serge BOKASSA par Noël DOUM.

Publié le 19 avril 2019 , 2:15
Mis à jour le: 19 avril 2019 2:15
Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes à Bambari le 16 mars. CopyrightDR.

 

Pourquoi les Centrafricains doivent-ils vivre la honte de voir l’intronisation des séditieux étrangers qui leur ont amené la guerre, la destruction, la misère ?

 

La presse nous envoie l’image d’un Ali Daras intronisé à Bambari. Comment peut-on accepter qu’un étranger puisse ainsi s’imposer dans un pays qui n’est pas le sien ? Que ressentent nos dirigeants en se soumettant ainsi à ce criminel ? Si le prix de la paix c’est cette situation honteuse pour le Centrafrique, je préfère encore la guerre.

 

Notre pays a touché le fond. Nos dirigeants n’auraient pas dû accepter une telle solution. En érigeant ces bandits en hommes de pouvoir, ils font preuve de faiblesse, de trahison et de mépris pour le peuple centrafricain et des compatriotes morts suites aux exactions de ces bandits.

 

Nous nous devons de tout mettre en œuvre pour accompagner ces étrangers, de gré ou de force hors de notre pays. Nous ne gagnerons notre souveraineté et notre honneur que si nous mettons hors d’état de nuire ces bandits malfaisants et illettrés qui s’enorgueillissent de nous avoir avili.

 

Rien ne peut être résolu tant que ces vils étrangers restent parmi nous.

 

Prenons conscience, agissons.

 

Par : Noël Doum