Centrafrique : Samba-Panza ne sera pas candidate aux présidentielles

Sandra Martin-White

BANGUI (LNC) — Sous la pression du syndicat des travailleurs de la mairie de Bangui en grève depuis mercredi pour les impayés de l’Hotel de ville, une réunion tripartite : Présidente de la République, Maire de Bangui et Syndicat des employés de la ville représentés par secrétaire général Norbert Karakombo, s’est tenue jeudi au Palais de la Renaissance pour tenter de trouver une solution consensuelle.

Au sortir, la Mayor de Bangui Yacinthe Wodobode a fait à la Presse une déclaration politique étonnante, étant donné les conditions politique de la transition dans le pays :
“La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, ne sera pas candidate à l’élection présidentielle de février 2015.”
Et ajoutant : ‘’Ceux qui ont des ambitions politiques n’ont qu’à patienter et à l’accompagner dans la transition, parce que, la présidente de transition Samba-panza ne sera pas candidate à la présidentielle de février 2015“.
Comme si la possibilité d’une telle hypothèse étant en jeu.
A moins que, comme d’habitude, de rebattre les cartes à discrétion, selon les bonnes habitudes bantoues.
Car la question ne pouvait se poser. Selon les Accords de Libreville, toute personne en responsabilité politique sous la période transitoire ne saurait prétendre à la magistrature suprême.
Madame Samba-Panza ne pouvait y penser même en se décrêpant les cheveux.

Sur le sujet de la réunion, Yacinthe Wodobode a demandé à ses employés ‘’une certaine compréhension, une certaine patience ” et précisant que “Le ministre des finances a donné des instructions pour que dans les jours à venir les personnels de ces différentes institutions puissent recouvrer leurs droits”.
Discours qui a peu convaincu Norbert Karakombo, menaçant de reprendre la grève si d’ici lundi 16 juin, rien n’était fait pour débloquer la situation.

© Juin 2014 LNC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here