Centrafrique : reprise des activités du médecin sans frontière France à Bria, un couvre-feu a été décrété par le FPRC.

Publié le 6 août 2018 , 7:56
Mis à jour le: 8 août 2018 8:27
Marche populaire de la population de Bria pour le retour du MSF après lla fermeture de sa base. Photo Moise Banafio pour CNC.

 

 

Centrafrique : reprise des activités du médecin sans frontière France à Bria, un couvre-feu a été décrété par le FPRC.

 

Bria, 7 août 2018 (CNC) –

 

Suite au braquage de sa base le jeudi 5 juillet dernier et sa fermeture provisoire deux jours plus tard, le Médecin sans frontière (MSF) France vient de reprendre ses activités médicales ce lundi 6 août 2018 à Bria. En conséquence, les chefs militaires du FPRC

Viennent de décréter au passage un couvre-feu dans la ville durant la nuit.

 

 

Dans un communiqué parvenu à la rédaction du CNC, le médecin sans frontière (MSF) France a indiqué que ses équipes sont de retour à Bria depuis la semaine dernière afin de relancer progressivement ses activités médicales dans la ville.

Toutefois, selon nos informations, certaines exigences sur le plan sécuritaire auraient été posées par l’équipe dirigeante du MSF aux autorités locales avant la réouverture de sa base de Bria.

« Nous ferons en sorte que vos sécurités  ne seront plus compromises, car nous savons très bien que ceux qui vous ont commis cet acte à répétition sont venus d’ailleurs. Ce ne sont pas des Centrafricains. Plus désormais les gens ne promènent avec des armes la nuit  entre 22 et 4 heures du matin», a confirmé le général du FPRC Damboucha Assen, commandant de région de Bria aux équipes du Médecin sans frontière (MSF) ce lundi 6 août.

Il y’a lieu de rappeler que durant la suspension provisoire des activités du MSF à Bria, au moins 10 enfants ont perdu la vie pour manque des soins appropriés.

 

 

Bria, Moise Banafio pour CNC.