Centrafrique : quand les mercenaires russes pratiquent une désinformation abjecte plutôt que d’assumer leurs actes !

Publié le 15 mars 2020 , 11:57
Mis à jour le: 15 mars 2020 11:57
les militaires russes dans un pick-up de la Gendarmerie Nationale IMG_7mai2018005155
Les mercenaires russes dans un véhicule de la gendarmerie centrafricaine dans une rue de la capitale de Bangui. Photo AFP.

 

Bangui (République centrafricaine ) – A travers l’accident de la route survenu dimanche dernier dans le 4ème arrondissement de Bangui à hauteur du quartier Gobongo, les Centrafricains peuvent constater tout le cynisme et la fourberie dont certains Russes sont capables!

 

Il est près de 20h00 dimanche dernier lorsqu’un véhicule de la mission russe à bord duquel se trouvaient deux mercenaires de la Wagner percute violemment un taxi moto qui circulait tranquillement.

Malheureusement, les accidents surviennent parfois et dans ce cas-là, il faut tout faire pour porter assistance aux victimes. Seulement voilà, au lieu de cela, les Russes ont tenté de s’échapper plutôt que d’aider la victime ce qui est tout simplement de la non-assistance de personne en danger et du délit de fuite.

Cela était sans compter sur le courage dont font preuve les Centrafricains qui se sont mis à poursuivre ces impétrants. Plusieurs motos taxis ont réussi à rattraper le véhicule et à le bloquer une première fois avant que ce dernier ne s’échappe de nouveau ! Une deuxième course poursuite permet aux valeureux conducteurs de nombreuses motos-taxis de stopper le véhicule dangereux avant d’exiger de la part des Russes des explications. Au lieu de ça, le conducteur russe menace la population de son arme et tire même à plusieurs reprises pour disperser la foule ! Il faut l’intervention des FSI pour sauver les deux protagonistes d’un lynchage par la population excédée par ce comportement inhumain.

Face à cette situation et au lieu de reconnaître leurs méfaits, les Russes mettent tout en œuvre pour tenter de faire croire aux Centrafricains qu’ils ne sont en rien mêlés à cet accident. Après avoir voulu s’échapper, voilà qu’ils mentent une fois encore. Et pour preuve !

La première étape de leur tentative de manipulation consiste à rapidement produire de faux articles visant à travestir la réalité et à les faire diffuser dans les journaux centrafricains qui sont à leur botte. Ils ont publié dès mardi un article fort mal rédigé (probablement traduit par Google) qui vise à faire porter le chapeau à la France. Or, l’ambassade de France a fait savoir qu’aucun ressortissant français, civil ou militaire, n’était concerné par cet accident. En plus de l’odieuse manipulation mise en œuvre, cela montre à quel point une certaine presse travaille en faisant fi de toute déontologie et en ne prenant pas soin de vérifier ses informations.

Pour poursuivre dans l’ignominie, les Russes sont allés ensuite intimider et même menacer la population si cette dernière témoignait de ce qu’elle avait vu.

Ne reculant devant rien, la radio Lengo Songo, montée et financée par les Russes de la société minière Lobaye Invest, a même conduit une réunion en urgence pour établir les messages à diffuser sur leurs ondes dans le seul but de masquer la vérité à ses auditeurs centrafricains.

Voilà le vrai visage des Russes censés aider le Centrafrique à se redresser. Dénués de tout scrupule. Mercenaires ayant perdu le sens de l’honneur militaire et guidés seulement par leurs propres intérêts. Et dire que ce sont les mêmes qui murmurent à l’oreille de notre élite…

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher