Centrafrique : quand le bossu Didacien Kossi-Matchi oublie de voir sa propre bosse.

Publié le 7 juin 2019 , 7:20
Mis à jour le: 7 juin 2019 7:20
Blaise Kossimatchi. Coordonnateur du MCU. Crédit photo : CNC

 

 

Si le « bossu ne voit jamais sa propre bosse », il sait au moins en son for intérieur qu’il a sur son dos une charge. C’est le cas de Didacien Kossi Matchi, coordonnateur général du Mouvement Cœur uni de Faustin Archange Touadera qui oublie qu’il est aussi un faux, un profiteur, un exploitant des souffrances des autres.

 

Dans son réquisitoire lors de son point de presse, Blaise Didacien Kossi Matchi, qualifie les leaders du mouvement « Front Uni pour la Défense de la Nation E zingo diane, des malfrats politiques, des Profito situationnistes qui attendent des occasions des tueries pour exploiter les sentiments des victimes. Pourtant, il est lui aussi, un agent d’exploitation des sueurs des autres.

 

Cependant, le syndicaliste Zoh Ponguele, Dominique Yandoka, Anicet George Dologuelé, Gildas de Carême Benam, Jean Serge Bokassa, Joseph Bendounga, Cyriaque Gonda, Gervais Lakosso et  Bertin Bea  ont été traités de tous les noms d’oiseaux par ce  même sulfureux Blaise Didacien Kossi Matchi qui tente de remonter à la surface ou introduire dans leur CV des dossiers sales tout en leur promettant des affrontements physiques d’ici peu de temps et des actions désagréables de grandes envergures à l’encontre de leurs proches parents qu’il les connaît tous.

« Donc d’ici peu de temps, chaque leader saura de quel bois le MCU se chauffe ». Martèle Blaise Didacien Kossi Matchi à qui veut le croire.

Un véritable crime prémédité en préparation au nez et à la barbe du supranational Didier Tambo, procureur général près de la cour d’Appel.

Blaise Didacien Kossi Matchi un agent d’exploitation des sueurs des autres

Profitant de sa position de directeur des concours universitaires, Blaise Didacien Kossi Matchi, commet depuis plusieurs années des véritables arnaques assimilées aux délits d’initié restées à ce jour impunis malgré la poursuite engagée en son encontre.

À l’approche des examens du baccalauréat, Blaise Didacien Kossi Matchi, se mettent à la trousse des élèves candidats et leurs parents pour leur vendre le bac. Prix à débourser varie entre 400 000 à 600 000 F CFA selon la fortune des parents.

Depuis trois ans, Blaise Didacien Kossi Matchi draine derrière lui, une centaine de ses faux bacheliers et une centaine d’autres élèves non encore admis au baccalauréat qu’il a déjà encaissé l’argent.  Il arrivera-t-il à les faire passer cette année ?

Dossiers à suivre……….

Copyright2019CNC