Centrafrique : quand Bangui célèbre la fête du Travail sous la couleur des bidons jaunes.

Publié le 1 mai 2019 , 10:18
Mis à jour le: 1 mai 2019 10:18

 

Bangui (Corbeaunews) – En présence du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, un grand défilé marquant la fête du travail a été organisé dans la capitale centrafricaine ce mercredi 1er mai 2019.

 

En effet, cette journée internationale des travailleurs, marquée officiellement en République centrafricaine sous le signe de: “le travail dans la paix, la réconciliation nationale et la solidarité”, est aussi une occasion pour le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA de décorer 24 heures plus tôt plus d’un millier des travailleurs centrafricains à des grades divers

cependant, le groupement syndical des travailleurs centrafricains (GSTC)revendique une augmentation sensible des salaires en cette période difficile où les conditions de vie des travailleurs se dégrade de plus en plus.

Alors que l’eau potable, nécessaire pour la vie, est devenue une denrée rare dans la capitale Bangui depuis plusieurs semaines, des voix s’élèvent pour demander au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA de marquer cette journée du 1er mai sous le signe des « bidons jaunes », faisant allusion à la rareté de l’eau à Bangui.

« L’eau c’est la vie. Et si on n’a pas de l’eau pour boire, comment on peut travailler dans de bonne condition? », se demande un fonctionnaire centrafricain lors du défilé du 1er mai 2019 sur l’avenue des martyrs à Bangui.

Au même moment, un employé de l’Assemblée nationale, qui préfère rester chez lui que d’aller défiler, soulève la problématique de l’électricité qui fait défaut gravement dans le pays : «  j’ai l’impression que ceux qui sont au pouvoir actuellement sont venus pour remplir leurs poches que de servir le peuple centrafricain », a-t-il déclaré au micro du CNC.

Si la journée internationale des travailleurs est célébrée à Bangui sous le signe de l’eau, dans d’autres villes des provinces, des défilés ont été organisés pour marquer cette fête du Travail 2019 en présence des autorités locales. C’est le cas de la sous-préfecture de Baboua dans la préfecture de la Nana-Mambéré.

 

 

Copyright2019CNC.