Centrafrique : Paoua, 20 projets de microréalisation en chantier sur financement des Pôles de développement

Centrafrique : Paoua,  20 projets de microréalisation en chantier sur financement des Pôles de développement.

 Installation micro projet à  Paoua.

 

Bangui, le 7 avril 2017.

Par : Fred Krock. CNC

Serge Gabin NAKOMBO, Préfet de l’Ouham-Pendé a personnellement présidé les travaux de la 3ème réunion du Comité régional de développement (CRD), ce 30 mars dernier, alors qu’il a été assisté de M. Ali AMSAMI, 1er Vice-président de la Délégation spéciale de la ville de Paoua et de Mme Virginie LE COUSTER, Chef de mission de l’Institut de recherche et d’application des méthodes de développement (IRAM). La réunion est assortie de quinze (15) projets de microréalisation validés et l’évaluation à mi-parcours de cinq (5) autres projets en cours de réalisation.

Le Pôle de développement Paoua-Bouar-Bozoum rentre véritablement dans la phase de relèvement grâce aux activités du Programme d’Appui au renforcement des capacités des organisations de la société civile et des autorités locales dans les Pôles de développement de Sibut-Bambari-Kaga Bandoro-Batangafo (ARCOSAL-PDD). Rien qu’entre décembre 2016 et mars 2017, une vingtaine de projets de microréalisation est ficelée dont certains projets sont déjà en cours d’exécution.

En effet, à la deuxième réunion du Comité régional de développement de Paoua, tenue le 7 décembre 2016 toujours à la mairie de Paoua, cinq projets de microréalisation ont été soumis et validés pour être financés dans le carde des Pôles de développement, sur les fonds du 10ème Fonds européen de développement (10ème FED).

Il s’agit des projets suivants : deux projets sur l’élevage de caprins (a – Appui à la relance de l’élevage des caprins dans la commune de Môm au village Bé ; b – Appui à la relance de l’élevage des caprins du groupement Kossimadi)  ; un projet sur l’élevage de porcs (Appui à la relance de l’élevage de porcs dans la ville de Paoua); un projet sur le transport public (Renforcement et amélioration des prestations des conducteurs de taxis-motos de la commune de Paoua) et ; un projet sur la saponification (Relance des activités de production et de vente de savon artisanal). Les bénéficiaires desdits projets sont respectivement les groupements Walmane, Kossomadi, Ziranone, l’Association des Taxis-motos et le Groupement des femmes Amitié et femmes veuves. Tous ces projets, faut-il le noter, sont exécutés par le Consortium d’Ongs IRAM/ECHELLE.

A l’évaluation, le CRD a positivement apprécié l’évolution des cinq projets en cours : « Nous saluons le niveau d’avancement de ces projets. A l’allure actuelle, Nous sommes convaincu que d’ici décembre 2017 – date de la fin du financement du 10ème FED, tous ces projets seront déjà réalisés. Toutefois, je dois dire que pour certains projets, la contribution des bénéficiaires attendue en matériaux locaux de construction, n’est pas encore effective », a affirmé Serge NAKOMBO, Préfet de l’Ouham-Pendé et Président du CRD de Paoua.

Même appréciation du côté de Mme Virginie LE COUSTER : « Nous avons constaté avec beaucoup d’enthousiasme que certains projets validés en décembre dernier ont démarré. La première phase qui concerne la construction est en cours pour être suivie bientôt par la deuxième phase qui consiste à accompagner les bénéficiaires à travers la formation ».

Notons que ces cinq projets totalisent un coût global de 31 209 611 F.Cfa à raison d’un coût près de 6 millions de Francs Cfa chacun.

Quant aux nouveaux projets qui ont été soumissionnés et validés jeudi dernier, le Président du CRD a fait savoir qu’ils « visent essentiellement le secteur de l’éducation avec au moins une dizaine de projets qui concernent la construction ou la réhabilitation des infrastructures scolaires, ainsi que leur équipement en tables-bancs et en mobiliers. Le secteur de la santé également où beaucoup de Centres de santé manquent d’équipements et de médicaments surtout au niveau des maternités et de la chirurgie. Enfin, il y a quelques projets dans le cadre économique pour la relance agropastorale », a-t-il précisé.

La validation de ces projets a été un véritable soulagement pour la population locale, bénéficiaire directe. « Nous n’attendons que ces genres de projets pour nous aider à reconstruire rapidement notre pays. La crise que le pays a connue a totalement détruit les bases de notre économie et les jeunes en particulier sont exposés aux pratiques inciviques pour trouver de quoi survivre et de prendre en charge leur famille », s’est réjoui Fred Martial BETOLOUM, Président de la jeunesse de Sous-préfecture de Paoua. De son côté, M. Ali AMSAMI, 1er Vice-président de la Commune de Paoua a noté que ces projets sont sources de beaucoup d’emplois en faveur des jeunes, afin de les détourner des activités des groupes armés et du banditisme.

Pour la réussite de l’exécution de ces vingt projets, Mme Virginie LE COUSTER a formulé le vœu de voir tous les acteurs se mettre au travail, tout en se mettant en tête que le 10ème FED prendra fin d’ici décembre 2017. « Il faut que toutes les parties impliquées dans la mise en œuvre de ces projets prennent leurs responsabilités en sorte que chacun y mette du sien pour que les délais soient respectés », a-t-elle expliqué.

Pour mémoire, les Pôles de développement sont mis en place sous l’égide du Ministre de l’Economie du plan et de la coopération – une stratégie gouvernementale visant à créer des Pôles secondaires en plus de ce qui se fait au niveau central à Bangui pour plus d’impacts au niveau des différentes régions du pays.

Copyright@2017CNC.