Centrafrique : où se trouve la cellule dormante de l’État islamique dans le pays ?

Publié le 29 avril 2019 , 8:24
Mis à jour le: 29 avril 2019 11:12

 

 

Le chef de l’organisation terroriste Daech Abou Bakr Al Baghdadi, est réapparu, ce dimanche 28 avril 2019, sur une séquence vidéo, diffusée par l’organe de propagande de l’organisation, « Al Fourkane ».

 

La première depuis sa dernière apparition en 2014. Al Baghdadi est apparu assis par terre, entouré par quelques uns de ses lieutenants, dont les visages étaient floutés. Al Baghdadi a annoncé, dans cette vidéo filmée il y a quelques jours au mois d’avril courant, la fin de la bataille de Baghouz en Syrie. Il s’est félicité des attentats du Sri-Lanka, annonçant qu’ils ont été commandité en représailles pour venger ses hommes a Al Baghouz.

Al Baghdadi s’est, par la suite adressé à ses combattants en Libye, en affirmant avoir une entière confiance en leurs capacités, les appelant à entretenir une guerre d’usure avec « l’ennemi ».

Al Baghdadi s’est, par ailleurs, félicité du renversement des « Taghouts » en Algérie et au Soudan, mais il a déploré que les populations de ces pays ne savaient pas quoi faire, et de cette façon, ils se sont débarrassés de régimes totalitaires, pour tomber sous le joug de régimes militaires, bien plus durs.

Au cours de cette vidéo, un des lieutenants d’Al Baghdadi lui a présenté des dossiers concernant la situation des éléments de l’organisation dans les douze pays où ils continuent de sévir. Al Baghdadi aurait donné des consignes à ses combattants dans ces douze pays. Consignes qui n’ont pas été diffusées dans la séquence vidéo.

La liste des douze pays concernés par la liste qu’Al Bghdadi a reçue, comporte : L’Irak, La Syrie, Khorasan, Afrique de l’ouest, Sinaï, Libye, Somalie, Yemen, République centrafricaine, Caucase, Tunisie et Turquie.

Justement, concernant la République centrafricaine, tout le monde se demande qui fait le jeu de l’État islamique dans ce pays. A-t-il infiltré un groupe armé lié à la Seleka ? Autant de questions qui restent sans réponse pour l’heure.

Sans ignorer que l’État islamique est capable de faire seulement sa propagande pour montrer aux yeux du monde qu’il reste actif dans le monde malgré les attaques contre ses positions en Syrie et Irak.

 

 

Avec le journal Tunisie numérique