Centrafrique : Noureidine Adam, ministre d’État conseiller du Président Touadera ?

Publié le 26 mars 2019 , 9:35
Mis à jour le: 26 mars 2019 9:35
Le chef rebelle Noureidine Adam du FPRC

 

 

Bangui (CNC) – Le redoutable chef rebelle Noureidine ADAM serait nommé par un décret muet ministre d’État et Conseiller du Chef de l’État Faustin Archange TOUADERA.

 

L’information, qui n’a pas été confirmée officiellement, fait déjà l’objet de plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux et dans les rues de Bangui.

À en croire à certaines sources indépendantes, le grade du Général de division du Patron du FPRC Noureidine ADAM serait aussi confirmé par ce décret présidentiel muet. Ce qui a d’ailleurs poussé un autre chef rebelle, plus précisément Ali Darassa à contester sa nomination comme ministre conseiller à la Primature. Il demande à ce que son grade du général soit aussi reconnu dans le décret de sa nomination.

Si certains pensent que la nomination de Noureidine ADAM n’a pas été officiellement annoncée dans les médias pour éviter un soulèvement populaire dans le pays, d’autres jugent par contre cette nomination comme une nouvelle trahison du Président Touadera vis-à-vis du peuple centrafricain.

Il faut noter par ailleurs que les chefs rebelles nommés conseillers à la Présidence de la République centrafricaine ou à la Primature ne sont pas obligés de se rendre dans la capitale pour prendre leur fonction dans les cabinets.

Par contre, ils auront droit à un salaire mensuel, des indemnités liées à leur rang officiel, des gardes du corps payés par le trésor public même si ce sont des rebelles, des voitures officielles et bien d’autres avantages publics.

Chose étonnante dans tout ça, les représentants des victimes n’ont pas été nommés dans tous ces décrets présidentiels. Ce qui a en outre choqué plus d’un dans le pays depuis le début de la semaine.

Affaire à suivre.

 

 

Copyright2019CNC. nomination