Centrafrique : ministère de la Jeunesse et des Sports, un fourre-tout de Touadera.

Publié le 18 juillet 2019 , 7:13
Mis à jour le: 18 juillet 2019 7:13
Le Directeur de cabinet au ministère de la jeunesse et des sports Anselme Ngrepayo au milieu, le nouveau chargé de mission Daniel Nzéwé et à droite le requin Héritier Doneng. Montage du CNC.
Le Directeur de cabinet au ministère de la jeunesse et des sports Anselme Ngrepayo au milieu, le nouveau chargé de mission Daniel Nzéwé et à droite le requin Héritier Doneng. Montage du CNC.

 

Bangui (République centrafricaine) — confié à son principal allié le MLPC depuis son accession à la magistrature suprême de l’État en 2016, le ministère de la Jeunesse et des Sports est devenu malheureusement depuis quelques semaines un fourre-tout du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA.

 

À l’origine, le conseil et orientation de Madame la Ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation Virginie Mbaïkoua à son président Faustin Archange TOUADERA de ne pas céder à ses alliés du MLPC le département de la Jeunesse et des Sports, qui pourrait devenir, à la longue, le fer de lance de son Mouvement Cœurs unis (MCU) à travers la mobilisation de la jeunesse par le sport.

 

Même si le président Faustin Archange TOUADERA n’a pas pris en compte la proposition de Mademoiselle Virginie Mbaïkoua, depuis quelques semaines, avec le dernier mouvement, le ministère est inondé des jeunes du MCU. Sauf que les jeunes promus, selon notre enquête, sont en majorité des faussaires, des chefs Anti-Balaka, des requins et des non-diplômés.

 

En tête, Daniel Nzéwé Aziagbia, qui fait son retour en force comme chargé de mission en matière du développement des sports et de l’éducation physique. L’homme avec un passé qui parle trop négativement est très connu des Centrafricains pour être cité dans plusieurs affaires d’escroqueries, détournement des fonds, faux et usage des faux. Sorti de prison centrale de Ngaragba dans le septième arrondissement de Bangui après quelques mois d’écrou suite à une affaire du détournement de 23 millions de francs CFA des investisseurs chinois, le sulfureux Daniel Nzéwé Aziagbia a démissionné de son parti le PNCN de Monsieur Cyriaque Gonda avant d’atterrir au mouvement MCU du chef de l’État. Devenu chargé de mission au ministère de la Jeunesse, il aura pour mission de faire élire les jeunes du MCU au Conseil National de la Jeunesse et de mobiliser les jeunes centrafricains en faveur du MCU à travers le sport.

 

Arsène Simplice Ngrépayo, confirmé à son poste de Directeur de cabinet dudit ministère, l’homme est le célèbre faux-monnayeur centrafricain communément appelé à Bangui « faux billet ». Impliqué dans plusieurs l’affaire de fabrication des faux billets de banque, la plus célèbre est celle de la distribution des faux billets de banque aux jeunes venus des villes de province lors du congrès du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) en 2017 pourtant, épinglée dans un rapport de l’Inspection générale d’État. Il est aussi un spécialiste de détournement de fonds octroyés par le ministère pour les funérailles de ses collaborateurs. En sa qualité du président de la Jeunesse du MCU, il conserve son poste contre la volonté du ministre de se séparer de lui. Un climat délétère et méfiant s’installe déjà au ministère.

 

Héritier Doneng, connu pour être l’un des coordonnateurs et porte-parole du mouvement « Requin » du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, venait à peine avec son diplôme de baccalauréat d’être, intégré comme attaché d’administration au ministère de la Jeunesse et des Sports en août 2018. Encore stagiaire, il est devenu en juin dernier lors du dernier mouvement, administrateur civil et occupe à ce titre le poste de Directeur de l’information et de communication. Un changement de grade aussi rapide et étonnant dans l’administration publique centrafricaine. Qu’est-ce qu’il dira où ferrèrent des chefs de service placés sous son autorité ?

 

Thierry LEBENE. Allias 12 Puissances est le plus étonnant à faire son entrée au ministère de la Jeunesse et des Sports comme chef de service de la Réinsertion sociale et de l’Alphabétisation déjeunes. L’ancien tout puissant Anti-Balaka de Damara, le général 12 puissances Thierry LEBENE est parenté à Touadera et n’a aucun diplôme dans les fichiers des examens des États de la planète. Mais cela n’empêche son neveu le président Touadera de lui attribué le grade d’administrateur civil adjoint. Tout est désormais possible en Centrafrique. Un analphabète en charge d’alphabétisation des jeunes, de quoi à étonner plus d’un. Et il n’utilisera pas son arme ou son muscle en face d’un illettré ?

 

La liste est longue, très longue. Déjà pris en otage et tabassé par les jeunes du MCU du Conseil National de la Jeunesse, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Lionel Dounda, issu du MLPC (Mouvement de Libération du Peuple centrafricain), parti allié du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, n’a plu de choix que de travailler avec cette bande du MCU qui ne tardera pas un jour à fouiller son sac en cas de moindre erreur de vigilance ou de porter à nouveau la main sur sa figure.

 

En tout cas, dossier à suivre.

 

Copyright2019CNC.