Centrafrique : meurtre par strangulation d’un homme à la citée Jean XXIII de Bangui.

Publié le 16 mars 2019 , 2:11
Mis à jour le: 16 mars 2019 2:11
Voiture d’intervention de la police centrafricaine au centre-ville de Bangui en 2018. CopyrightCNC.

 

Bangui (CNC) – Le corps est formellement identifié par le service judiciaire de la police comme étant monsieur Lévis Gosselé, un commerçant de 45 ans habitant le quartier où il a été retrouvé sans vie ce samedi 16 mars 2019 dans la matinée.

 

D’après le service d’identification de la police judiciaire de la République centrafricaine, le corps de monsieur Lévis Gosselé présente des traces de tortures et de strangulation. Son cou est totalement brisé.

Les commanditaires de cet acte criminel, qui voudraient maquiller le meurtre à une mort naturelle, remettent tranquillement le corps de la victime sur le siège de son véhicule.

Selon le service de la police judiciaire, l’acte criminel a eu lieu dans la nuit du vendredi à samedi 16 mars 2019 alors que la victime revenait de son lieu de commerce à Gobongo où il détient un bar dancing dénommé « NEMBÉTÉ ».

Son sac contenant des billets de banque a même été volé par les assaillants.

Entre temps au début de cette semaine, un autre corps sans vie a été retrouvé sur la colline de la cité Jean XXIII. Il s’agit du corps de l’adjudant de la gendarmerie Wanguia, travaillant pour le service mobile de la gendarmerie.

Une recrudescence de la criminalité dans le quatrième arrondissement de Bangui inquiète sérieusement la population locale qui sollicite l’aide du gouvernement.

 

Copyright2019CNC.