Centrafrique : massacres dans l’Ouham-Péndé, les présumés auteurs seront présentés au procureur ce samedi.

Publié le 24 mai 2019 , 6:12
Mis à jour le: 26 mai 2019 7:08

 

 

Bangui (République centrafricaine) – même si leurs identités ne sont pas encore connues, des sources sécuritaires indiquent qu’ils vont être présentés dans un bref délai au procureur de la République à Bangui.

 

Soupçonnés d’avoir dirigé les sanglantes attaques dans plusieurs localités de l’Ouham-Péndé, au moins trois officiers rebelles proches de Bi Sidi Souleymane alias Abbas Siddiki, patron du mouvement 3R ont été transférés ce vendredi 24 mai dans la ville de Paoua par la Minusca après leur arrestation dans la localité de koui, au Nord-ouest de la République centrafricaine.

 

Incarcérés à la gendarmerie de Paoua, ces présumés auteurs des attaques dans l’Ouham-Péndé vont être transférer à Bangui pour être présentés au procureur de la République ce lundi 27 mai 2019, a-t-on appris d’une sources sécuritaires à Bangui.

 

Le mardi 21 mai dernier, des rebelles du 3R, basés à Letélé, un village situé à 20 kilomètres de Bocaranga,  ont attaqué plusieurs localités sur l’axe menant à Paoua dans l’Ouham-Péndé suite au vol des bœufs ayant entraîné la mort d’un éleveur peul dix jours plutôt. Au moins 34 personnes ont été sauvagement assassinées et une dizaine d’autres blessées.

 

La Minusca, associée au gouvernement, a lancé un ultimatum de 72 heures au chef rebelle Bi Sidi Souleymane alias Abbas Siddiki de remettre à la justice centrafricaine les présumés auteurs de ces crimes horribles.

 

Ce vendredi 24 mai 2019, on apprend des sources sécuritaires que quelque trois commandants rebelles de 3R ont été livrés à la Minusca qui les a conduits par voie aérienne vers Bangui.

 

Copyright2019CNC.