Centrafrique : Les jeunes de la région de l’Afrique Centrales dénoncent les tueries et agissement sauvages des groupes armés

Centrafrique : Les jeunes de la région de l’Afrique Centrales dénoncent les tueries et agissement sauvages des groupes armés

 

 

Le President Faustin Archange TOUADÉRA
Le President Faustin Archange TOUADÉRA

 

Bangui, le 24 Aout 2017

Par : Patrick BALEPOU CNC,

 

Venus du Burundi, du Rwanda, de la RD Congo, du Cameroun, Tchad, Congo Brazza, du Gabon et de la République Centrafricaine, plus d’une centaine de jeunes se sont retrouvé, mercredi 23 et ce jusqu’au 25 août 2017 pour réfléchir sur la situation sécuritaire dans la sous-région particulièrement inondée par des groupes armés sans réelle vision et qui tuent, pillent, incendient tout au passage.

La République centrafricaine a été choisie à dessein pour abriter ce forum de la jeunesse de la région d’Afrique Centrale. C’est le pays dont plus de ¾ du territoire national est occupé par des mercenaires étrangers qui ne cessent de semer la désolation dans de nombreuses familles poussées à un déplacement forcé et vivant dans des conditions humanitaires des plus déplorables.

C’est le Chef de l’Etat, le Professeur Faustin Archange Touadéra qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ce forum dont l’importance n’est pas à démontrer puis que l’un des points à débattre concerne la sécurité et le développement. Dans son adresse aux jeunes réunis, le président de la République a marqué son étonnement devant le comportement des jeunes qui sont curieusement devenus les destructeurs de leurs nations alors qu’ils devaient être les constructeurs comme on a l’habitude de dire que la jeunesse est non seulement l’avenir mais aussi le fer de lance du développement d’un pays.

Ce message sera-t-il entendu pour un meilleur changement de comportement en ce qui concerne surtout le cas Centrafricain où malheureusement, ce sont les jeunes qui prennent les armes et qui écument l’arrière-pays ? C’est vrai que si l’on observe mieux ce qui se passe, la majorité de ces jeunes prennent les armes pour s’auto défendre comme ils le disent. Mais au-delà de l’autodéfense qu’est qu’ils font ? C’est eux qui malheureusement agressent, braquent, volent, tuent, détruisent tout à leur passage.

Que n’a-t-on pas connu avec les antis balakas en Centrafrique et ceux-là qui se disent auto-défenses ? C’est malheureux de savoir que la vie des jeunes qui est à l’école, devienne un traquenard sans bel horizon. Et cela traduit leur faiblesse notoire dans les études avec la baisse de niveau qui se fait gravement sentir à travers les taux élevés des échecs aux examens.

Puisse ce forum aboutir à des fortes recommandations que les jeunes eux-mêmes doivent en prendre acte et mettre en application pour leur devenir personnel et le devenir de leur pays. L’initiative, si elle n’est pas habituelle, en vaut la peine.