Centrafrique : Les Étudiants en grève pour réclamer le paiement de leur bourse.

Grève des Étudiants de l'Université de Bangui reclamant le paiement des arriérés de leur bourse d'études, le 3 avril 2020. Photo CNC / Cyrille Jefferson Yapendé.
Grève des Étudiants de l’Université de Bangui reclamant le paiement des arriérés de leur bourse d’études, le 3 avril 2020. Photo CNC / Cyrille Jefferson Yapendé.

 

Bangui ( République centrafricaine ) – vendredi 3 avril, un mois après leur première grève de l’année académique 2019-2020, les étudiants de l’Université de Bangui descendent à nouveau dans les rues de la capitale pour réclamer le paiement de l’arriéré de leur bourse d’études. En barricadant les voies publiques, les étudiants voudraient mettre la pression sur le gouvernement qui a déjà payé, en mars dernier, un mois de leur bourse, au lieu de 3 mois réclamés par les intéressés. Le bras de fer est en cours, et la police a déjà embarqué trois d’entre eux.

 

Depuis la rentrée scolaire 2019-2020, les étudiants centrafricains, en particulier ceux de l’Université de Bangui, sont sur leur garde en ce qui concerne le paiement de leur bourse d’études.

Au mois de mars dernier, après quelques jours de grève, un mois d’arriéré de leur bourse avait été réglé alors qu’ils exigeaient trois mois, c’est-à-dire le mois de janvier, de février et de mars 2020 qui n’étaient pas payés. Après leur assemblée générale cette semaine, le syndicat ordonne la suspension  des cours et demande à tous les étudiants boursiers de descendre dans les rues.

Ainsi, ce vendredi 3 avril, sur l’avenue des martyrs qui passe devant le campus universitaire,  les étudiants sont nombreux à répondre à l’appel de leur unique syndicat.

De son côté, le gouvernement n’a pas encore réagi face aux revendications des étudiants, mais ces derniers promettent de passer à la vitesse supérieure dans les prochains jours s’ils n’obtenaient pas de réponse satisfaisante dans les 48 heures.

Pour l’heure, trois étudiants sont embarqués par les forces de l’ordre, et la grève continue sur l’avenue des martyrs où les circulations sont largement perturbées ce vendredi.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC.