Centrafrique: Le sex-symbol dans le milieu politique centrafricain, le président TOUADÉRA bat le record.

Publié le 17 janvier 2017 , 2:11
Mis à jour le: 17 janvier 2017 2:11

Centrafrique: le sex-symbol dans le milieu politique centrafricain, le président TOUADÉRA bat le record.

Madame Jeannine-Brigitte Touadera. Photo: RJDH.
Madame Jeannine-Brigitte Touadera. Photo: RJDH.

Bangui, le 17 janvier 2017 08:34′.

Par: Gisele MOLOMA; CNC

Si dans pratiquement tous les pays du monde les convoitises sexuelles des Chefs d’État intéressent de plus en plus les professionnels des médias, en Centrafrique, le sujet reste totalement tabou, pour ne pas dire risqué. L’arrivée du président Faustin Archange TOUADÉRA au pouvoir en mars dernier et son style décontracté et simpliste d’attaques, l’angle tabou, semble peu à peu se lever et les langues commencent à délier sur ce sujet. Les plumes, elles aussi, doivent laisser ses marques. A seulement 10 mois de gouvernance, le président Faustin Archange TOUADÉRA a atteint le maximum de tous ses prédécesseurs en matière de conquête féminine. Dispose–t-il un appétit à la DSK?

“Petit ! Ton papa est ici aujourd’hui, il faut passer de l’autre côté”. Tout le monde se souvient encore de cette célèbre phrase d’un garde du corps de l’ancien président François Bozizé qui aurait ordonné à un jeune homme de dévier son chemin habituel, pour la simple raison que le président Bozizé se trouvait dans cette rue chez l’une de ses nombreuses conquêtes. A cette époque, il était pratiquement difficile de déterminer avec exactitude le nombre exact de ses maîtresses. Selon l’un de ses proches contactés par CNC, il pourrait être estimé à deux par arrondissement de Bangui.

Cependant, avec l’arrivée au pouvoir de Michel Djotodia et Catherine Samba-Panza, les choses s’étaient calmées, peut-être c’était la période où la guerre civile faisait rage ? Impossible de le confirmer. Mais une chose est sûre, par ce que Catherine Samba-Panza est une dame qui ne peut courtiser une dame.

Avec l’arrivée au pouvoir du président Faustin archange TOUADÉRA, contrairement à ses deux prédécesseurs susmentionnés, il est considéré par la plupart des Centrafricains comme le champion des champions dans le domaine de la multiplication des maîtresses et aurait battu, selon nos enquêtes, tout le record tant en Centrafrique qu’en Afrique en général.

« Je suis convaincu que le président sud-africain Jacob Zuma ne peut se permettre de négliger la performance de son homologue centrafricain » explique à la rédaction l’un de nos journalistes qui a suivi ce dossier TOUADÉRA.

Faustin archange TOUADÉRA, comme Chef de l’Etat, a déjà conquis, en dehors de ses deux femmes officielles chez lui, 10 jeunes femmes, disponibles 24h/24 à le mettre à l’abri de toutes pressions et toutes visites perturbatrices. Quatre autres jeunes filles sont en cours de négociation avec ses rabatteurs et rabatteuses dans Bangui.

Selon notre enquête, le VIIIème arrondissement de Bangui serait la cible prioritaire dans sa conquête, il en possède quatre déjà dans ce secteur. « L’Empereur BOKASSA avait bitumé l’artère principale de la ville de Bozoum par ce qu’il avait une maîtresse dans la ville. Aujourd’hui, grâce aux maîtresses de TOUADÉRA dans Galabadja, notre avenue principale sera bitumée » explique un homme senior de 60 ans environ contacté par CNC dans le cadre de cette enquête.

«C’est pour éviter le burn-out que le président Faustin archange TOUADÉRA multiplie ses lieux de repos afin de se libérer du stress à la manière des Bonobos et non un tire-au-flanc » explique un de ses conseillers, visiblement très ému de le voir trop chargé.

“C’est peut-être en partie, vrai. Mais durant les compagnes pourtant, il a fait des promesses aux jeunes filles et ce n’est pas là, la concrétisation ?” Rétorque CNC à ce Conseiller qui affirme, pour conclure, ne pas être aux côtés du Chef de l’Etat durant les compagnes pour les remarquer.

Dans le milieu politique actuel, le président TOUADÉRA est loin d’être le seul. Mais vue son statut actuel, notre première série d’enquêtes sur les hommes politiques sex-symbols en Centrafrique , le vise prioritairement.

Arrivé au pouvoir il y a dix mois, le président TOUADÉRA fait l’objet d’attirance pour les filles, contrairement à ses prédécesseurs. Comme le président a tendance à accepter tout sans aucun refus, il risquerait d’atteindre d’ici quatre ans plus de 100 maîtresses et deviendra alors le véritable sex-symbol le plus attitré de Centrafrique. Pour l’heure, beaucoup des filles, informées de sa facilité, se bousculent sur son chemin dans l’espoir de se faire voir par le papa flingueur. Bonne chance les filles.

CopyrightCNC@2017

Aucun article à afficher