Centrafrique : Le Mouvement synergie Centrafrique expose les malversations financières d’Anicet George Dologuélé

Publié le 8 septembre 2019 , 9:49
Mis à jour le: 8 septembre 2019 9:49

 

 

A cette occasion, le président Ouloufi Simplice, après avoir salué la présence inconditionnelle des journalistes et énoncé quelques mots introductifs, s’en est remis à son Secrétaire général Eulogé Koï pour que celui-ci délivre clairement le contenu du message pour lequel ces hommes de médias ont été appelés .

 

Des propos liminaires,il en ressort que leséléments présentés proviennent de la collecte et du traitement de certains articles de presse tant nationaux qu’internationau qui mettent à nu le manque de probité et l’amoralit de la personnalité d’Anicet-Georges Dologuélé, un homme qui selon eux trainent plusieurs casseroles, mais souhaiten dans le même tempsdevenir le dirigeantu peuple centrafricain.

 

Durant près de deux heures d’exposé, les conférenciers ont retraçé le parcours universitaire et politique de l’honorable Dologuélé, son passage à la BEAC, ses attitudes au sein du gouvernement, à la primature sous le régime du feu président Ange-Félix Patassé et à la BDEAC.

SYNERGIE CENTRAFRICAINE a aussi fait savoir que l’honorable Anicet Dologuélé a marqué négativement le peuple centrafricain par sa gestion intéressée des marchés publics, son amour pour les rétro-commissions de 10% sur les marchés attribués aux opérateurs économiques, lesquelles des faits négatifs qui lui on valu le terrible surno de « Monsieur 10% ». Dologuélé

selon les conférenciers, adupé à mainte reprises le feu président Ange Félix Patassé et est d’ailleurs à l’origine de la chute de son régime.

Outre ces scandales, ont-ils souligné, l’honorable Dologuélé est fortement impliqué dans d’autres affaires mafieuses, entre autre: l’Affaire Zongo Oil, un don libyen mal géré, centrafrican airlines mal managé, location de véhicule de l’Etat, l’opération de blanchiment d’un montant de 380 milliards de FCFA et une autre opération d’un montant colossal de 500 milliards de FCFA pour ne citer que ceux là.

 

Toujours selon le président Ouloufi Simplice et Euloge Koï son secrétaire général, le candidat déchu à la dernière élection présidentielle, Anicet George Dologuélé fut à l’origine de la chasse aux sorcières de certains leaders politiques et militaires, et a même contribué au musèlement, et à la liquidationd’hommes et de femmes pour des raisons politiques.

« Au lieu de privilégier le paiement des salaires, bourses et pensions, Monsieur 10% a préféré rembourser, par anticipation, les dettes des Institutions de Breton Wood dans le but de percevoir des quotes-parts, ce qui créera des crises sociales dans le pays. Anicet-Georges Dologuélé, interpellé du 19 au 21 avril 2000 à l’Assemblée Nationale dans le cadre d’une motion de censure déposée, accusant le gouvernement qu’il dirige à l’époque, de ne plus servir les intérêts du peuple centrafricain et de s’être rendu coupable de complicité de malversations financières » ,ont dénoncé les leaders de SYNERGIE CENTRAFRICAINE,avant de préciser pour étoffer leurs arguments, que l’URCA, le parti de l’honorable Dologuélé est une coquille vide qui enrégistre régulièrement des démissionsdes cadresde son bureau politique.

« Comment comprendre qu’un aspirant à la fonction présidentielle puisse commencer par saborder lui-même les textes statutaires de son propre parti politique ? Qu’en serait-il de la Constitution centrafricaine si jamais il venait à être porté au pouvoir ? » , S’interrogent-ils.

Pour eux, Dologuélé ne pense qu’à ses intérêts et à ceux de sa famille, son entourage n’étant là que pour l’accompagner à réaliser propres objectifs. Et donc, c’est grâce à sa cupidité avérée en Centrafrique et à la BDEAC qu’il est devenu riche vu qu’il aurait des relations incestueuses avec l’argent.

Au final, les leaders de ce mouvement ont lancé un appel aux centrafricains qui ont beaucoup souffert depuis l’indépendance et souffrent encore de l’avarice et de l’égoïsme de cet homme politique, afin que les centrafricains prennent en compte ces pièces à conviction qui ont été élucidées pour savoir quel est le véritable choix qu’ils feront le moment venu.

 

NDLR : c’est le programme politique du candidat Touadera en 2020 ? Incroyable….