Centrafrique : le ministre de la jeunesse et des sports Lionel Dounda agressé dans son bureau de Bangui.

Publié le 27 mars 2019 , 7:58
Mis à jour le: 27 mars 2019 8:00
Attroupement des personnes après l’agression du ministre Lionel Dounda le mercredi 27 mars 2019 vers 8h40 à Bangui. Credit photo : Anselme Mbata/CNC.

 

 

Bangui )CNC) – Des individus non identifiés ont violemment agressé le ministre de la Jeunesse et des Sports Lionel Privat Dounda dans son bureau ce mercredi 27 mars 2019.

 

D’après le service de la police qui est arrivée tard sur le lieu de l’incident, l’acte barbare et criminel a eu lieu vers 8h30 ce mercredi 27 mars au stade 20 000 places où se trouve le cabinet du ministre Régis Lionel Privat Dounda.

Les criminels, qui ont probablement suivi de près depuis plusieurs heures le ministre Dounda dans ses mouvements, l’ont encerclé après son arrivée au bureau.

En dépit de la présence de son garde du corps, le ministre a été suffisamment tabassé par une dizaine des personnes visiblement en colère.

Malgré sa petite taille qui ne dépasse pas 1,5m, le ministre Privat Dounda a pu s’en tirer avec quelques blessures légères sur le corps.

Les policiers, qui sont arrivés en retard après avoir été appelés d’urgence, déclarent pouvoir continuer à enquêter sur l’affaire pour identifier les auteurs de cet acte criminel barbare.

Cependant, certaines personnes voient derrière ce coup l’ex-bureau exécutif du Conseil national de la Jeunesse (CNJ) suspendu par une décision du ministre Lionel Dounda.

Bien que cette décision est juridiquement contestable et très mal conçue, elle ne justifie aucunement de tel acte criminel contre un ministre de la République.

Voici l’intégralité de la décision controversée du ministre Dounda portant suspension des activités du Conseil national de la Jeunesse (CNJ) :

 

 

DÉCISION

Portant suspension des activités du bureau exécutif du Conseil national de la Jeunesse

 

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Vu la Constitution de la République centrafricaine du 30 mars 2016,

vu le décret numéro 16.218 du 30 mars 2016, portant promulgation de la Constitution de la République centrafricaine ;

Vu le décret numéro 19.056 du 25 février 2019, portant nomination du Premier ministre, chef du gouvernement;

Vu le décret numéro 19.072 du 22 mars 2019, portant nomination ou confirmation des membres du gouvernement;

Vu le décret numéro 16.390 du 23 novembre 2016, portant organisation et fonctionnement du ministère de la promotion de la jeunesse, du développement des sports et du service civique et fixant les attributions sur proposition du Directeur général de la promotion de la jeunesse, des services civiques;

Vu le rapport des différentes investigations;

 

SUR PROPOSITION DU DIRECTEUR DE CABINET

Article 1 : les activités exécutives du Conseil National de la Jeunesse sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Motif : fin de mandat et manquement dans l’exercice de leurs activités.

Article 2 : Pendant la période de suspension, un Comité ad hoc sera mis en place pour évacuer les affaires courantes jusqu’à l’organisation des prochaines élections.

Article 3 : le Directeur général de la police et le Directeur général de la gendarmerie sont chargés chacun en ce qui les concerne dans l’application de la présente décision.

Article 4 : la présente décision qui abroge toutes dispositions antérieures contraires, sera enregistrée et publiée partout où besoin sera.

 

Fait à Bangui le 26 mars 2019

Régis Lionel Privas Dounda.

Ministre