CENTRAFRIQUE : LE MDREC DE JOSEPH BENDOUNGA PREPARE UNE MARCHE PACIFIQUE CONTRE LE FORUM DE BRAZZAVILLE

Le président du Mouvement Démocratique pour la Renaissance et l’Evolution de Centrafrique Joseph Bendounga a saisi la présidente de la délégation spéciale de la ville de Bangui, pour lui demander l’autorisation afin d’organiser une marche pacifique contre le forum de Brazzaville.
Le MDREC de Joseph Bendounga veut aller dans la rue pour dire non au forum de Brazzaville. Le parti a choisi la date du vendredi 18 juillet pour faire cette manifestation. Dans la note envoyée à la présidente de la délégation spéciale de la ville de Bangui dont la rédaction de Centrafrique Libre s’est procurée, il est écrit « le MDREC(…) organisera une marche pacifique pour exiger la tenue de la concertation inter-centrafricain à Bangui et non à Brazzaville ».
Le parti appelle aussi à la protection de cette manifestation « le MDREC vous prie de prendre toutes les dispositions légales en vue de la sécurisation de cette marche pacifique qui partira des huit arrondissements de Bangui et Bimbo pour le monument Boganda ».
Il convient de noter que le MDREC est le premier parti politique à passer à la vitesse supérieure sur la question relative au forum de Brazzaville. Il faut dire que cette question continue de diviser la classe politique centrafricaine. Certaines formations  ont dit non à la tenue de cette rencontre à Brazzaville, celles-ci souhaitent que la concertation se tienne à Bangui afin que beaucoup plus de citoyens prennent part à ce forum.
D’autres partis politiques sont favorables au meeting de Brazzaville. Ceux-ci disent vouloir éviter la politique de chaise vide.
Du coté de la population, la position semble unanime sur la question. Les Centrafricains sont contre cette rencontre hors du territoire. C’est pour cette raison que la proposition du MDREC d’organiser une marche pacifique pour dire non à ce forum à Brazzaville est bien accueillie.
Un fonctionnaire centrafricain s’est confié à propos « c’est une décision courageuse que Joseph Bendounga a prise. Je le soutiens dans cette dynamique parce que nous avons marre de la délocalisation de nos rencontres. Trop c’est trop ». Une commerçante rencontrée au marche central de Bangui s’est dite favorable à cette idée « une marche pour dire non à la rencontre des sorciers, j’y serai. C’est ce que nous attendons depuis longtemps ».
Un professeur d’université de Bangui a fait cette analyse « pour le moment, il faut des politiques avertis et courageux qui ont sens élevé de responsabilité patriotique. Toujours nous réunir ailleurs pour nous faire des leçons de morale n’est pas digne. Je pense que Bendounga est sur la bonne voie. Je le soutiens mais le problème qui se pose, est ce que les autorités vont accepter cette marche ».
Contacté, un cadre de la mairie de Bangui a déclaré que la municipalité a reçu la note. Ce dernier est resté flou sur la suite « ce n’est pas à moi de répondre mais je sais que d’ici là, l’institution répondra au MDREC.
Je dois vous dire tout simplement que depuis un certain temps, les manifestations publiques sont interdites par les plus hautes autorités du pays. C’est déjà une bonne chose que le parti ait saisi les autorités mais on verra. Il faut décider tout en tenant compte de la situation du pays surtout sur le plan sécuritaire ».
Le MDREC veut aller dans la rue pour dire non au forum de Brazzaville. La mairie de Bangui autorisera cette marche ? Cette question  attend actuellement une réponse.
Diane LINGANGUE pour CL