Centrafrique : le gouvernement interdit un meeting du Kwa na Kwa (KNK) .

Publié le 7 décembre 2019 , 2:45
Mis à jour le: 6 décembre 2019 9:59

——-
——-
 

le gouvernement interdit un meeting du parti KNK du président déchu Bozizé.
 

Bangui (République centrafricaine) | 6 déc. 2019 21:41– Le gouvernement centrafricain a interdit un meeting du parti Kwa Na Kwa (KNK) du président déchu François Bozizé programmé samedi à Bangui, d’après une annonce diffusée vendredi soir sur les médias publics par le ministère centrafricain de la Communication.

 

Selon cette annonce, les organisateurs dudit meeting n’ont toujours pas déposé aux autorités concernées une demande formelle d’autorisation, le gouvernement ainsi “met clairement en garde les organisateurs d’un tel meeting contre tout débordement, et appelle les acteurs politiques à la préservation de la paix sociale”. Depuis sa chute en mars 2013, M. Bozizé, également président fondateur du KNK, vit en exil à l’étranger. Il actuellement est sous le coup d’une poursuite judiciaire, tant à l’intérieur de la République centrafricaine qu’au niveau de la Cour pénale internationale (CPI). Son retour est annoncé plusieurs fois, mais également plusieurs fois repoussé. Toutefois, ses militants continuent de croire en lui, en animant le parti politique dont ils sont adhérents.
Avec Xinhua

{CAPTION}
{CAPTION}

Aucun article à afficher