Centrafrique le « G5 » salue l’action robuste menée depuis le 10 janvier à Bambari par la MINUSCA, en coordination avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines

Publié le 14 janvier 2019 , 8:05
Mis à jour le: 14 janvier 2019 8:05
La banière du groupe des 5 États et organismes (G5)  en République centrafricaine
logo du G5 Centrafrique

 

 

Centrafrique le « G5 » salue l’action robuste menée depuis le 10 janvier à Bambari par la MINUSCA, en coordination avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines

 

Communiqué de presse du G5

 

 

Le mercredi 9 janvier 2019, le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadéra, a annoncé la tenue prochaine du dialogue intercentrafricain prévu le 24 janvier 2019 à Khartoum, au Soudan, à l’invitation de l’Union africaine avec le soutien des Nations Unies, dans le cadre de l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (RCA).

Cette annonce fait suite à une visite conjointe de haut niveau du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, Smail Chergui et du Secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix. Ils étaient accompagnés de ministres de la sous-région et du représentant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Le « G5 », groupe d’Etats membres et institutions partenaires de la République centrafricaine, félicite la mission conjointe UA-NU, les pays de la région ainsi que le gouvernement centrafricain pour cet important résultat et renouvelle son engagement et son soutien au dialogue.

Alors que la communauté nationale et internationale se prépare à organiser ces importantes assises qui visent une paix juste et une réconciliation durable en RCA, le « G5 » note avec consternation la multiplication des provocations et le recours à la violence dans les préfectures de la Ouaka et du Mbomou (Centre et Sud- Est de la RCA). Dans la ville de Bambari en particulier, ces violences injustifiées ont ciblé les populations civiles ainsi que les forces de défense et de sécurité nationales, causant la mort de deux officiers de police et blessant de nombreux civils.

Dans ce contexte d’escalade injustifiée de la violence, le « G5 » salue l’action robuste menée depuis le 10 janvier à Bambari par la MINUSCA, en coordination avec les forces de défense et de sécurité centrafricaines, pour assurer la protection des populations civiles et mettre fin aux attaques et aux violations commises. Il s’insurge contre ces actes de violence qui sont de nature à ruiner les chances d’une sortie négociée de la crise en RCA.

Il appelle l’ensemble des parties prenantes centrafricaines à la retenue et à l’esprit de responsabilité. Il les invite résolument à se saisir de l’opportunité offerte par l’Initiative africaine afin de parvenir sans délai à une résolution pacifique et définitive de la crise qui affecte leur pays.

Le « G5 » exhorte les groupes armés à cesser instamment toutes les hostilités et à s’engager sans réserve et dès à présent dans le processus de dialogue désormais en cours.

Bangui, le 14 janvier 2019