Centrafrique : le FPRC condamne fermement les attaques du 3R dans l’Ouham-Pendé faisant 34 morts.

Publié le 23 mai 2019 , 11:07
Mis à jour le: 23 mai 2019 11:07

 

FRONT POPULAIRE POUR LA RENAISSANCE DE CENTRAFRIQUE

FPRC

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Bureau Politique du Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) est consterné par les tueries d’une extrême lâcheté perpétrée contre les populations civiles innocentes de Koundjili, Djoumjoum, Bohong et Lemouna, dans la préfecture de l’Ouham-Pendé, le 21 mai 2019, causant des dizaines des victimes dont le député suppléant de Paoua 1.

 

Le Bureau Politique du FPRC présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et condamne avec la dernière énergie ces actes ignobles, barbares, inacceptables.

 

En ce moment où tout est mis en œuvre pour la pacification de la RCA et le retour à l’ordre institutionnel, le Bureau Politique du FPRC dénonce ces massacres et se désolidarise de leurs auteurs.

 

Fidèle à son engagement total et adhésion sans faille à l’APPR-RCA, le Bureau Politique du FPRC s’associe à l’action du gouvernement et de la MINUSCA pour empêcher toutes les actions d’obstruction à la mise en œuvre de l’APPR-RCA et se met à la disposition du gouvernement pour discuter, en bilatérale, des arrangements sécuritaires transitoires (article 16 de l’APPR-RCA) en vue de la mise en œuvre des points mentionnés à l’article 5 de l’APPR-RCA dans l’ensemble des zones sous contrôle FPRC.

 

 

Fait à Birao, le 23 mai 2019