Centrafrique: le FMI approuve le décaissement de 31,7 millions $ au titre de la FEC

La Directrice générale du FMI et le ministre centrafricain des finances Henri Mari Dondra

 

La République centrafricaine bénéficiera d’un nouveau financement de 31,7 millions $ de la part du FMI pour financer son programme réformes. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié cette semaine.

Le nouveau financement constitue la dernière tranche d’une Facilité élargie de crédit (FEC) accordée au pays en 2016 pour un montant initial de 115,97 millions $, avant d’être augmenté deux fois pour atteindre 185,56 millions $. Il vise à rétablir la stabilité économique du pays, réduire la vulnérabilité budgétaire et améliorer la gestion des finances publiques.

D’après les responsables du FMI, les résultats obtenus par la République Centrafricaine dans le cadre de l’accord FEC ont été satisfaisants malgré une situation sécuritaire et humanitaire difficile.

« Les réformes structurelles ont avancé, notamment en ce qui concerne le renforcement du compte unique du Trésor, la rationalisation des taxes parabudgétaires et l’amélioration de la transparence.», a indiqué l’institution tout en appelant les autorités à poursuivre lesdites réformes.

Et d’ajouter : « l’accord de paix récemment conclu par le gouvernement et les 14 groupes armés, pourrait constituer une étape cruciale vers la fin de la crise en cours ».

Moutiou Adjibi Nourou

Agence Ecofin