Centrafrique : la Miss Russie 2013 a appelé Touadéra à soutenir le processus de Khartoum

Publié le 11 décembre 2018 , 5:19
Mis à jour le: 11 décembre 2018 5:24
Miss Russie 2013

 

Centrafrique : la Miss Russie 2013 a appelé Touadéra à soutenir le processus de Khartoum

 

 

Bangui (CNC) – Dans la capitale centrafricaine, , le dimanche 9 novembredernier, le concours de beauté «Miss RCA» organisé avec le soutien de la Russie a eu lieu. Les finalistes sont venus dans la capitale de tous les coins du pays pour se battre pour le titre de la plus belle fille de la RCA.

 

Les invités renommés sont venus pour voir le concours: le président Touadéra, la première dame, les représentants du gouvernement, ainsi que les représentants de la Fédération de Russie, même Miss Russie 2013 Elmira Abdrazakova est venue à Bangui.

Le 8 décembre elle a visité la maison de la mère et de l’enfant dans la capitale. La russe a remis des cadeaux pour l’établissement: machine à laver, chaudière, cube d’eau de 8000 mètres cubes, cinq boîtes de nourriture pour enfants et un certificat de réparation d’un montant de 5 millions de FCFA.

 

Plus tard, pendant sa parole devant le public et les participantes du concours, Abdrazakova a admis qu’elle a vu des femmes incroyablement belles à Bangui. Et pas seulement sur scène, mais aussi dans les rues de la ville : « Je vois la beauté dans vos yeux et je le sens dans vos cœurs »-, a déclaré Miss Russie 2013.

 

La russe a également souligné qu’elle était honorée de contribuer au rétablissement de la maison de la mère et de l’enfant au nom de la Fédération de Russie. Elle a encouragé les hommes à protéger les soins et l’amour que les femmes leur apportent.

Les Centrafricains ont fait beaucoup pour rétablir la paix en République. Ils méritent beaucoup de respect. Et la déclaration de Khartoum, signée en août, est un gage de paix.

Miss Russie 2013 a appelé le président de la RCA à soutenir cette initiative de paix. Par son appel, elle fait partie aux autres citoyens de la RCA, qui demandent à Touadéra de reprendre rapidement le dialogue de Khartoum.

Certains habitants de la République ne doutent pas qu’à Khartoum, le gouvernement parviendra à s’entendre avec les rebelles sur la paix.

Aucun article à afficher