Centrafrique : journée mondiale de l’alimentation 2018, un fiasco inédit pour le gouvernement.

Par Bertrand YÉKOUA , Journaliste et correspondant du CNC à Bambari Publié le 13-11-2018 a 4:09:36- Modifié le 13-11-2018

 

Patrouille mixte Minusca-FSI à Bambari. Copyright2018CNC.

 

Centrafrique : journée mondiale de l’alimentation 2018, un fiasco inédit pour le gouvernement.

 

 

Agenda présidentiel chargé, la ville toujours tenue en partie par des rebelles et les cultivateurs en colère, la cérémonie de la journée mondiale de l’alimentation 2018 risque d’être un échec cuisant pour le gouvernement deSimplice Mathieu Sarandji.

 

Célébrée mondialement chaque année en date du 16 octobre, la journée mondiale de l’alimentation (JMA) pour l’année 2018 en République centrafricaine vient d’être reportée pour la seconde fois à une date ultérieure.

Prévue à Bambari, chef-lieu de la préfecture de la Ouaka, la célébration de la JMA-2018 a été reportée pour la première fois pour le 15 novembre 2018, puis pour une date ultérieure pour la seconde fois.

Cependant, à Bambari, l’insécurité bât son plein et les cultivateurs, nombreux au départ pour assister à l’exposition des produits agricoles, sont pour la plupart déçus et en colère contre le gouvernement de Bangui.

Contacté par CNC, un membre du gouvernement parle plutôt de l’agenda présidentiel qui ne cale pas avec les dates fixées pour la JMA-2018 à Bambari, mais tout cela va être fixé dans les prochains jours.

Entre temps, les soldats FACA, appuyés par les mercenaires russes et les soldats de la  MINUSCA pour tenter de déloger  dans la ville le mardi 30 octobre dernier les rebelles de l’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC(  tourne incroyablement à l’avantage des rebelles qui contrôle toujours leurs quartiers généraux à Bambari.

Selon nos informations, la prochaine date de la JMA-2018 est prévue pour le mois de décembre 2018.

 

Copyright2018CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.