Centrafrique : « Haro sur la MINUSCA », à qui profite le crime ?

Publié le 3 mars 2020 , 1:23
Mis à jour le: 3 mars 2020 3:45
Base de la société Wagner sécurisée par des mercenaires russes au centre-ville de Bria, au centre-nord de la Centrafrique. Créditi photo : CNC.
Base de la société Wagner sécurisée par des mercenaires russes au centre-ville de Bria, au centre-nord de la Centrafrique. Créditi photo : CNC.

 

Bangui (République centrafricaine ) – La récente actualité centrafricaine se fait l’écho d’une campagne de dénigrement de la MINUSCA, voire de diffamation. A les lire, on pourrait croire que cette représentation de l’ONU, qui œuvre pour ramener la paix au pays, est l’incarnation du diable en personne ! Alors pour tenter de comprendre le pourquoi du comment et pour ne pas voir ce sujet que par le petit bout de la lorgnette, prenons un peu de recul ou un minimum de hauteur pour resituer cette actualité dans sa globalité.

Voilà maintenant plus de cinq ans que la MINUSCA est déployée en République centrafricaine pour nous permettre de retrouver la paix que chacun appelle de ses vœux les plus chers. Chargée d’appuyer le DDR (désarmement-démobilisation-réinsertion) et plus récemment de veiller à la bonne exécution de l’accord politique de paix et de réconciliation (APPR), la MINUSCA s’attache à ce que les populations soient préservées durant la période de crise que notre pays traverse, ce qui au vu de la situation complexe dans laquelle nous nous trouvons est tout sauf une mince affaire.

Elle est la représentation même de l’ONU sur notre sol et fait respecter les résolutions qui y sont votées. Justement, le dernier vote du conseil des Nations Unies qui concerne le Centrafrique est celui qui a accordé un assouplissement de l’embargo sur les armes, décision prise à une écrasante majorité par les membres de ce conseil, seules deux nations s’étant abstenues parmi lesquelles la fédération de Russie. Et à vrai dire, cette décision qui marque une fois encore un échec de la diplomatie russe est restée en travers de la gorge du côté de la place rouge.

Malgré la campagne de désinformation menée la semaine précédant ce vote, le résultat ne fut pas celui escompté par le camp moscovite. S’en est alors suivi une semaine de stigmatisation de l’ONU dans les médias grossièrement mise en œuvre par le même camp qui, plutôt que de respecter la décision prise à travers l’expression de toutes les nations de ce monde, a continué à montrer son mécontentement comme le ferait un enfant qui tape des pieds par terre parce que sa maman a refusé de céder à ses caprices. Alors, touché dans son orgueil et plutôt que de proposer des solutions qui vont dans le sens du pays, le camp russe décide de passer à la vitesse supérieure et de saper les efforts de la MINUSCA pour le Centrafrique ! Jugez plutôt !

Suite aux malheureux évènements survenus pendant les fêtes de Noël au PK5, la MINUSCA a su ramener le calme. Depuis, la situation est apaisée entre les communautés et la population apprécie les patrouilles de surveillance mises en place. Alors comme ces bons résultats sont à mettre au crédit de la MINUSCA, certains qui n’ont pas intérêt à ce que la situation évolue positivement alors que l’embargo n’a pas été levé totalement mettent tout en œuvre pour la discréditer en tirant les ficelles pour obtenir le départ de plusieurs fonctionnaires de l’ONU dont deux qui travaillent directement au profit du 3ème arrondissement… Étrange, non ?

De même, lorsque la MINUSCA, aux côtés des FACA combat à Birao pour faire respecter l’APPR, elle est dénigrée, accusée de partialité alors qu’elle ne fait que remplir la mission pour laquelle elle est ici. Là encore, il convient de regarder qui sont les mercenaires qui travaillent dans les mines d’or et de diamants, qui manigancent avec les groupes armés tous les jours pour leurs petits trafics juteux et qui n’ont aucun intérêt à ce que la situation reviennent à la normale ?

Les regards se tournent vers les mercenaires russes de la Wagner. La population prise en otage par les groupes armés est même appelée à bloquer les pistes d’atterrissage toujours dans le même but et malheureusement à ses dépens.

Il n’est pas la peine de creuser davantage pour que la vérité saute aux yeux de tous. Là où certains ont tout à gagner de laisser la Centrafrique dans l’instabilité sécuritaire pour exercer toute sorte de trafic sans être embêté et s’enrichir sur le dos de la population sans lui laisser la moindre miette, d’autres essaient contre vents et marées de ramener la paix pour les Centrafricains en dépit des honteuses manœuvres de déstabilisation menées à son encontre.

N’est pas plus aveugle que celui qui se refuse à voir ! Alors fille et fils de Centrafrique, ouvrez l’œil et le bon !

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher