Centrafrique : désenclavement des régions : l’Union Européenne finance de nouveaux ponts en Lobaye.

Publié le 17 mai 2019 , 7:16
Mis à jour le: 17 mai 2019 7:20

 

Pont PK9 Bimbo pour illustration de l’article. Credit photo : Corbeaunews.

 

 

 

Bangui (Centrafrique) – « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts », disait le grand astronome anglais Newton. Combien de murs les fils et les filles de Centrafrique ont bâti dans leurs cœurs, pendant les crises politico-militaires de ces dernières années ? Mais ces heures sombres appartiennent au passé et le temps du renouveau et de l’émergence est venue, avec l’appui des partenaires de notre pays.

 

 

Un projet de désenclavement des régions est aujourd’hui financé par le truchement du Fonds Bêkou, le fond fiduciaire de l’Union Européenne pour la Centrafrique. Il concerne la réhabilitation des infrastructures de transport. Ce projet a été lancé le 28 novembre 2018, à la mairie de Bimbo, en présence du Directeur Général de la coopération internationale et du Développement de l’Union Européenne et de l’ambassadeur de France. Le plan prévoit un investissement de 8,8 millions d’Euros, soit plus de 5,72 milliards de francs CFA, abondé par les pays de l’Union Européenne. Ce projet a pour dessein de favoriser le développement économique, le renforcement de la sécurité et de la cohésion sociale et le redéploiement de l’Etat en région. La France contribue à ce projet en fournissant des ponts métalliques d’une longueur cumulée de trois-cents (300) mètres.

 

Les premiers fruits de cette ambitieuse initiative sont désormais visibles aux yeux de tous. Deux ponts de neuf (9) et quinze (15) mètres ont été installer en Lobaye, entre Mongoumba et M’Baïki, avec l’appui technique de l’Expertise France, l’agence publique française d’expertise technique des projets internationaux. Une section de nos soldats spécialistes du génie se sont retroussés les manches au service des compatriotes pour mener les travaux, avec l’aide d’ingénieurs français. Des habitants ont aussi été recrutés pour les travaux de terrassement.

 

Certains grincheux critiquent déjà ces ponts qui permettront de rejoindre la Route Nationale (RN) 6 vers Bangui en disant que ces ponts sont de conception surannée. Ils ne voient pas qu’il faut poser une première pierre à l’édifice du développement qui est aujourd’hui un bourgeon avant de s’épanouir demain en fleur magnifique. « Patience est mère de sûreté », dit l’adage populaire.

 

Les projets à venir sont nombreux. Un comité de pilotage, comprenant le Ministère des Travaux publics, doit choisir les prochains sites. Le pont de PK9 , à Bimbo, pourrait être concerné.

 

Le 2 mai dernier, une délégation de l’Union Européenne, accompagnée de M. Félix Moloua, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et de M. Honoré Féïzouré, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, ont pu constater l’avancée des travaux. De source autorisée, il se murmure que le Président de la République, le Professeur Faustin-Archange Touadéra, pourrait inaugurer ces deux (2) nouveaux ponts au milieu du mois de juin.

 

Les Centrafricains suivront ce projet avec enthousiasme et gratitude pour l’aide apportée par les partenaires européens du pays de Boganda, avec le concours valeureux de leurs soldats du Génie des FACA.

 

Copyright2019CNC.