Centrafrique : Des mesures annoncées pour renforcer la protection des civils à Birao par la MINUSCA

patrouille mixte fsi minusca à Birao en décembre 2019 par la minusca
patrouille mixte fsi minusca à Birao en décembre 2019. CopyrightMinusca.

 

Bangui (République centrafricaine) – En visite ce jeudi dans la capitale de la Vakaga, Denise Brown, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies et Coordonnatrice humanitaire, a rencontré les autorités locales et les leaders communautaires jeudi 23 janvier dernier. A l’issue de cette rencontre, des mesures ont été annoncées par la mission onusienne pour renforcer la protection des civils à Birao.

 

A Birao, la MINUSCA et les autorités locales multiplient les actions pour la paix. L’objectif de cette mission entreprise par Denise Brown, trouver une solution à la tension communautaire et ethnique qui prévaut dans la région. Lors de sa rencontre avec les autorités locales et les belligérants, elle a mis l’accent sur trois points, notamment « le renforcement des forces des Nations Unies, les éléments du FPRC qui tenteraient de descendre sur Birao vont être frappés, idem pour les éléments du MLCJ qui vont tenter d’attaquer les sites de déplacés ».

Pour mémoire, la ville de Birao située à l’extrême Nord-est de la République Centrafricaine est replongée depuis le début de la semaine dans une forte psychose. L’incendie de plus d’une centaine de maisons lundi 20 janvier au centre de la ville suite à l’assassinat de 2 jeunes et les combats entre groupes armés autour de la ville, ravivent les tensions ethniques.

Plusieurs villages à la périphérie de Birao ont été le théâtre d’affrontements les 19, 20 et 21 janvier entre le FPRC et MLCJ. Ces combats auraient fait plus d’une vingtaine de morts, plusieurs blessés et de nombreux déplacés, selon des sources locales.

La situation sécuritaire s’est dégradée dans cette région de la Vakaga depuis le déclenchement des hostilités entre le FPRC et le MLCJ au mois de juillet 2019. Ces violences sur fond de tension ethnique ont coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes et se sont étendues dans plusieurs villages et dans la ville d’Amdafock, frontalière avec le Soudan.

 

Cédric Gwa Gomba

Copyright©2020CNC.