Centrafrique : déploiement des soldats portugais à Bria, la tension monte d’un cran au sein du FPRC.

Publié le 19 juin 2019 , 8:52
Mis à jour le: 19 juin 2019 8:52
Un blindé des forces de la Minusca dans une rue de Bria 10 juin 2019. Crédit photo : Moïse Banafio/ CNC.

 

 

Bria (République centrafricaine) – La tension monte d’un cran au sein du FPRC après le déploiement d’une dizaine des soldats d’élite portugais de la Minusca à Bria.

 

 

Armés jusqu’aux dents, les soldats d’élite portugais de la Minusca sont arrivés à Bria, capitale de la Haute-Koto depuis le mardi 18 juin dernier.

Pendant ce temps, le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), qui redoute une possible attaque de la Minusca contre ses positions dans la région, s’inquiète sérieusement de se retrouver fragilisé comme l’UPC d’Ali Darassa à Bambari.

 

Alors que des rumeurs d’une opération du démantèlement des barrières illégales des groupes armés par les forces de la Minusca se propage comme une traînée des poudres à Gbokologbo, Bria, Kaga-Bandoro…, le redéploiement des soldats d’élite portugais à Bria ne fait que monter la pression de plus sur le FPRC qui multiplie ce dernier temps des langages de paix après la signature de l’accord de Khartoum le 6 février dernier.

 

Contacté par CNC à Bria, le bureau local de la Minusca n’a pas souhaité faire des commentaires sur ces rumeurs. Tandis que le FPRC, principal groupe armé qui contrôle la ville de Bria, se dit quant à lui serin.

 

Copyright2019CNC.