Centrafrique : débandade générale aux villages Liwa et Akpé après la mort d’un éleveur peul.

Publié le 6 juin 2019 , 5:56
Mis à jour le: 6 juin 2019 6:05
Copyright2019CNC

 

 

Bambari (République centrafricaine) – jeudi 6 juin 2019, la panique générale s’empare du village Liwa et Akpé situé à 4 kilomètres de Bambari sur l’axe Alindao.

 

Alors que le corps d’un éleveur peul qui est porté disparu depuis le mardi dernier vient d’être retrouvé ce matin dans la localité de Liwa, la population locale, informée de la nouvelle, préfère se réfugier en masse depuis cette nuit au sein de l’hôpital de Bambari par peur d’être prise pour cible lors des éventuelles représailles des rebelles de l’UPC qui ont quitté Bambari en masse ce matin.

 

Pendant que le cortège des rebelles est en route, les derniers habitants des villages Liwa et Akpé, qui ont passé la nuit chez eux,  ont dû quitter précipitamment leurs domiciles pour rejoindre Bambari. D’ailleurs, les premiers à prendre la fuite à Liwa ce matin étaient des agents sur la barrière mixte locale. Ils ont laissé même leurs sacs contenant des recettes et bien d’autres avant de partir en cascade.

 

Finalement, les rebelles sont partis récupérer le corps de la victime pour ramener à Bambari.

D’après leur propre enquête, la victime serait assassinée par représailles aux multiples braquages du domicile des particuliers aux quartiers Hadji et Bornou de Bambari dans lesquels les Peuls avaient été doigtés comme étant les auteurs.

 

Pour l’heure, les forces de sécurité intérieure sont sur place pour sécuriser la zone.

Copyright2019CNC.