Centrafrique : Daniel Nzewe incarcéré à la maison d’arrêt pour une affaire de détournement de 24 millions

(Corbeau News Centrafrique)

10426151_10202683134144931_908645643546639749_n

 

 Centrafrique : Daniel Nzewe incarcéré à la maison d’arrêt pour une affaire

de détournement de 24 millions

 

 

Bangui, le 28 juin 2016. 23:04′.

Par: Eric NGABA.

«Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par apparaître », dit un proverbe rwandais. C’est ainsi que la justice est en train de rattraper les sulfureux mafieux de l’époque de la transition, dans l’affaire de détournement de 24 millions de FCFA appartenant à l’opérateur économique Sino-espagnol Yao-Yé Yongsong. Les premiers présumés coupables de détournement de ce fonds à être rattrapés par la justice, sont Daniel NZEWE et Jean Christophe ROBEMBE présentement en détention provisoire à la prison carcérale de Ngaragba en attendant les autres cités dans l’affaire.
L’affaire du détournement de fonds appartenant à l’opérateur Sino-espagnole Yao-Yé Yongsong, au ministère des mines à l’époque de la transition, est pendante et fait du grand bruit à un niveau élevé de l’Etat. L’épée de Damoclès pèse sur les commanditaires de cet acte qui ternirent l’image des institutions de la République. Ils sont présentement deux à être incarcérés à la maison d’arrêt de Ngaragba. Les détenus Daniel Nzewe et Jean Christophe Robembe dénoncent l’injustice judicaire alors qu’ils sont les principaux acteurs dans cette affaire dont ils font l’objet d’une plainte déposée par le Conseil de l’opérateur économique Sino-espagnole. Ils pointent du doigt les autorités judiciaires. De la prison carcérale de Ngaragba, d’où Daniel Nzewe, un des présumés complices de détournement de ce fonds purge sa détention provisoire depuis plus d’une semaine. la plainte établie par Yao Ye Yongson.

Selon le détenu Daniel NZEWE, la somme d’environ 24 millions de FCFA a été rétrocédée au profit d’une Coopérative locale d’artisans miniers à Carnot, par le ministère centrafricain des mines. Il s’agit de la Coopérative des Artisans Miniers de Carnot (CAMCA) dirigée par l’un des complices du détournement de ce fonds, Jean Christophe ROBEMBE. Monsieur Yao Ye Yongson appréhendé le 24 février 2016, et dépouillé de ses biens dont la somme de 24 millions de FCFA, par un groupe d’hommes à Carnot se présentant comme de la Brigade antifraude, se dit victime d’une escroquerie d’un clan des mafieux du régime de Catherine Samba Panza. Il prend pour responsable direct de l’escroquerie le Ministère centrafricain des Mines avec complicité de ses trois notamment Daniel NZEWE, l’honorable Thierry Georges Vackat, et Jean Christophe Robembe. L’opérateur économique Yao Ye Yongson a indiqué qu’il était en règle avec des documents légaux signés des autorités de la transition le 03 janvier 2016, lui autorisant de sillonner les zones minières protégées de Centrafrique.

D’après les explications de Daniel NZEWE, le délai fixé d’une durée dans le dossier accordé à Yao Ye Yongson, était expiré et donc il serait en infraction. L’opérateur économique Sino-espagnol, Yao-Yé Yongsong, a expliqué que si ses biens sont confisqués au nom de l’Etat, qu’on lui dise quelle est l’infraction qui justifie son arrestation et la saisine de ses 24 millions de FCFA, et aussi la traçabilité qui atteste que l’argent est bien au profit de l’Etat c’est-à-dire sur le compte du ministère des Mines ou du Trésor Public. Car en principe, cette somme devrait être versée au trésor au profit de l’Etat, si les faits sont avérés. Mais le fait que la fameuse somme n’a pas été versée sur le compte de l’Etat centrafricain, cela atteste qu’il y a eu un partage de ce fond au niveau du ministère des mines, entre le détenu Daniel Nzewe et ministère centrafricain des mines à l’époque de la transition Joseph Agbo et sa suite.

«La somme de 24 millions a été déchargée au ministère des mines par ce groupe d’hommes qui les a arrêté à l’époque de la transition. Et c’est niveau dudit ministère que la somme a disparu mais plutôt partagée entre les personnalités qui sont citées dans cette affaire», d’après Yao Ye Yongson qui s’est confié à nous.

Le Conseiller de Yao Ye Yongson, Timoléon KOKONGO dans sa plainte déposée au parquet de Bangui, a attaqué le ministère des mines pour trafic d’autorités. Suite à cette plainte, certaines personnalités de la transition citées dans l’affaire sont convoquées, en date du 23 mars 2016 au niveau du procureur de la République, pour explication sur la disparition des 24 millions appartenant à l’opérateur économique Mr. Yao-Yé Yongsong. Il s’agit de Daniel NZEWE, le député de Mongoumba Thierry VACKAT, et de Jean Christophe ROBEMBE. Aujourd’hui, Jean Christophe ROBEMBE sont aujourd’hui les deux à être pincés par la justice dans cette affaire qui ne cesse de défrayer la chronique au niveau national et international. Selon les informations en possession de Corbeau News, l’ex ministre des mines Joseph Agbo a fui le pays et se trouverait en République Démocratique du Congo (RDC). Affaire à suivre !

 

Copyright CNC