Centrafrique : communiqué de presse du PARC relatif aux massacres de Paoua et de Bocaranga.

Publié le 23 mai 2019 , 11:19
Mis à jour le: 23 mai 2019 11:19

 

PARTI POUR LA RENAISSANCE CENTRAFRICAINE

PARC

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Le 21 Mai 2019, plusieurs dizaines de paisibles citoyens, dont le député suppléant de Paoua 1 et des enseignants, ont été sauvagement assassinés dans plusieurs villages de Paoua et Bocaranga par des éléments clairement identifiés comme appartenant au groupe terroriste 3R du sinistre Sidiki.

Le Parti pour la Renaissance Centrafricaine (PARC) condamne avec la plus grande fermeté ces actes odieux qui ont endeuillé encore une fois la Nation Centrafricaine et repoussé aux calendres grecques le rétablissement de la paix dans notre pays.  Ils témoignent de la nature irréaliste de l’accord dit de Khartoum et annoncent clairement son échec à venir. Le PARC pense toujours qu’on ne négocie pas avec les terroristes. On les combat.

Nous présentons nos sincères et fraternelles condoléances aux familles des victimes et aux populations de Paoua et Bocaranga.

Ent ant que Membre de la Majorité Présidentielle, et Parti responsable composé de patriotes convaincus et engagés, Nous demandons au Gouvernement d’annuler immédiatement la nomination de Sidiki comme Conseiller à la Primature et procéder à son arrestation et traduction devant la justice Centrafricaine.

 

Fait le 23 Mai 2019

 

Pour le Bureau Politique

Professeur Gaston Mandata N’Guérékata

Président