Centrafrique : combat d’Amdafock, le FPRC communique.

Publié le 17 juillet 2019 , 7:11
Mis à jour le: 17 juillet 2019 7:11
Nourredine ADAM. CopyrightDR

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

En date du 14 juillet 2019, la base militaire du FPRC à Am-Dafock a été attaquée par des criminelles contrebandiers trafiquants des minutions qui n’ont aucune existence politique. Le bilan est lourd des conséquences.

Le Bureau Exécutif National du FPRC condamne fermement cette attaque et affirme sa volonté et sa détermination de lutter contre les actes criminels et de banditisme dans les zones sous son contrôle, susceptibles de perturber le processus de paix en cours. Et ce, quel que soit son auteur.

Le Bureau Exécutif National du FPRC réaffirme sa pleine adhésion à l’APPR-RCA et souligne sa volonté à agir de bonne foi et sans délai pour la mise en œuvre accélérée de l’APPR-RCA. Il met ainsi en garde tout individu, groupe d’individus ou organisation criminelle qui espère profiter des « vides sécuritaires » actuelles dues au démantèlement des barrières illégales pour se livrer à des trafics et activités criminelles qui troubleraient la sécurité dans les zones sous son contrôle. Des dispositions ont été prises et la réponse du FPRC pour préserver les acquis du processus de paix en cours sera ferme.

Le Bureau Exécutif National du FPRC demande avec insistance l’accélération de la mise en place des dispositifs sécuritaires transitoires prévus dans le cadre l’APPR-RCA (article 16 et 17) afin de pouvoir répondre aux enjeux et les défis sécuritaires dans la zone.

Fait à Birao, le 17 juillet 2019

Le Vice-Président

Général Noureidine ADAM