Centrafrique : braquage des locaux du MSF à Bambari, des équipements emportés par les assaillants.

Publié le 1 juin 2018 , 4:39
Mis à jour le: 1 juin 2018 4:39

 

 

 

 

Bangui/Bambari, le 31 mai 2018.

Par : MSF.

 

Très tôt le matin du mercredi 30 Mai 2018, un bureau de Médecins Sans Frontières (MSF) à Bambari a été  victime d’un braquage à mains armées. Les assaillants non-identifiés ont volé plusieurs téléphones,  ordinateurs et autres objets de valeur. Plusieurs gardiens ont été légèrement blessés au cours de  l’agression.  Suite à cet incident, les membres de l’équipe médicale, administrative et logistique ont été évacués sur  Bangui le même jour pour assurer leur sécurité et minimiser leur exposition à d’autres risques.

Une équipe très réduite reste actuellement à Bambari afin d’assurer un soutien, certes limité au ministère  de la santé à l’hôpital et dans les centres et postes de santé aux alentours.  « Cette attaque est inadmissible et constitue une entrave aux activités médicales dans la région de la  Ouaka. La population est la première victime de la réduction des activités médicales et humanitaires », a  souligné Paul Brockmann, Chef de Mission à MSF.

« Nous demandons la collaboration de toutes les communautés afin de faire respecter les structures  médicales et les équipes humanitaires, afin de limiter les effets néfastes du conflit sur les populations. Ces  populations ont des besoins médicaux accrus cette semaine en raison de la recrudescence des violences et  déplacements dans la préfecture de la Ouaka et surtout à Bambari.», a conclu Paul Brockmann.

MSF soutient les services de pédiatrie, nutrition et chirurgie de l’Hôpital Régional Universitaire de Bambari  depuis 2015, ainsi que les centres de santé de Kidjigra, Élevage et Ngakobo.