Centrafrique : Bouar, quand une affaire de jalousie fait un mort.

Publié le 28 décembre 2018 , 7:30
Mis à jour le: 28 décembre 2018 7:30
Ville de Bouar. CopyrightCNC
Ville de Bouar. CopyrightCNC

 

 

Centrafrique : Bouar, quand une affaire de jalousie fait un mort.

 

 

Pour une histoire de jalousie, deux jeunes lycéens viennent d’être poignardés par couteau à Bouar dans la nuit du mercredi 26 décembre 2018. L’une des victimes, évacuée à Bangui, vient de rendre l’âme. Tandis que l’autre, hospitalisée sur place à Bouar, est dans un état critique.

 

Selon un officier de police judiciaire qui enquête sur le dossier, le suspect, qui s’est rendu lui-même à la gendarmerie de Bouar après avoir commis son crime le 26 décembre aux environs de 23h, aurait agit sous l’emprise de la jalousie sur une jeune-fille mineure de 15 ans fréquentant le collège catholique de la ville.

L’une des deux  victimes, âgées de 18 ans, qui auraient approché la jeune collégienne dans une boite de nuit locale, a été sauvagement agressée avec un couteau à dent par le supposé ami de la fille qui est âgé de 25 ans environ. Tandis que la seconde victime, âgée d’environ 20 ans, a reçu quant à lui des coups de couteau alors qu’elle tentait de séparer les deux belligérants.

Évacuée en urgence dans un hôpital à Bangui, cette dernière vient de succomber de ses blessures ce vendredi 28 décembre 2018.

Quant à la première victime âgée de 18 ans, elle est toujours hospitalisée dans un état critique.

Selon les gendarmes, le suspect, un résidant de Bangui,  serait venu à Bouar pour passer juste les fêtes de fin d’année avec ses parents quand il est attiré par la beauté de la jeune collégienne de 15 ans.

Pour l’instant, les parents du suspect à Bouar se disent inquiets des représailles des proches des victimes qui sont actuellement dans une colère noire contre le suspect.

 

Copyright2018CNC.