Centrafrique: Birao, les FACA en route pour le Soudan

Publié le 26 juin 2014 , 5:53
Mis à jour le: 26 juin 2014 5:53

Birao dans la Vagaka à l’est de la Centrafrique est en passe d’échapper au contrôle des autorités de la transition. Les quelques 113 soldats des Forces armées centrafricaines (FACA) de la force tripartite déployés dans la ville, viennent de quitter ce jeudi en direction du Soudan. Ils avaient été sommés la semaine dernière par un mouvement armé en gestation dans la localité de déguerpir dans un délai de 15 jours.

A quelques jours de la date ultime, les 113 soldats centrafricains basés à Birao disent prendre au sérieux la menace et décident de rejoindre Am Dafock la ville soudanaise frontalière avec la RCA, en attendant la réaction de Bangui. « Nous prenons au sérieux ce qui se trame à Birao. Nous quittons Birao, les véhicules sont chargés et nous attendons un autre véhicule en provenance du Soudan. Nous allons à Am Dafock pour attendre la décision des autorités centrafricaines », a rapporté un de ces éléments sous le couvert de l’anonymat.

S’agit-il de quel mouvement armé ? Quelle est son intention ? Difficile pour le moment de répondre à ces questions.

Une source proche des FACA dénonce quelques leaders qui selon elle, œuvre avec la complicité des autorités locales. « La personne responsable est le général Nourredine et ses lieutenants y compris le général Mahamat Ousmane, le général Arda et autres. Ils sont nombreux », a révélé ce témoin.

Depuis la révélation de l’ultimatum, aucune réaction officielle n’est enregistrée du côté des autorités de la transition en dépit des multiples tentatives de RNL.