Centrafrique : Bangui, une affaire de jalousie tourne à l’agression physique grave.

Publié le 24 juillet 2019 , 8:19
Mis à jour le: 24 juillet 2019 8:19
Mademoiselle Carole, victime de sa rivale Francine le 23 juillet 2019. Copyright2019CNC.

 

Bangui (CNC) – La victime a été grièvement blessée au visage par une lame à rasoir alors qu’elle était dans son sommeil.

 

Selon le service de police, l’acte criminel s’est produit au domicile de monsieur Regis dans la nuit du lundi à mardi aux environs de 21 heures dans la localité de Begoua-Yémbi 1.

 

En effet, monsieur Regis, qui vivait en couple avec  Mademoiselle Francine depuis plusieurs années, s’est séparé d’elle avant de faire recours trois jours plus tard à son ex épouse Mademoiselle Carole qu’il a déjà eu un enfant.

Alors que mademoiselle Francine croyait encore qu’elle allait regagner son époux après leur séparation, elle a appris de son entourage que monsieur Regis fréquente déjà son ex Carole, ce qu’elle a très mal supporté.

Ainsi, pour pouvoir se venger, mademoiselle Francine s’est introduite discrètement par la fenêtre chez Regis dans la nuit du lundi à mardi vers 21 heures alors que la pluie continue de tomber. Avec une lame rasoir en sa possession, elle s’est mise à balafrer le visage de son rivale Carole alors que le couple était dans leur sommeil.

Sentant de l’eau coule sur son visage, notamment sur la partie latérale de sa bouche, Mademoiselle Carole s’est réveillée pour demander à Regis s’il l’a arrosée avec de l’eau. Évidemment sa  réponse est non.

Avec leur grande surprise, ce n’est pas de l’eau qui coule, mais du sang qui coule partout sur le corps de la victime.

Alors que le couple se demandait encore comment la victime a pu être agressée, Mademoiselle Francine, sortait du noir, disait à haute voix à Regis de voir le visage de  sa rivale. Comme si cela ne suffisait pas, elle disait que c’était elle qui fait le coup à Carole.

Transportée à l’hôpital, la victime a reçu 5 points de fermeture avec agrafe avant de quitter son chirurgien.

Pour l’heure, la présumée criminelle est activement recherchée par la police judiciaire après une plainte de la victime.

Aux dernières nouvelles, on vient d’apprendre du service de police que celle-ci est localisée à Bambari ce mardi 23 juillet  .

 

Copyright2019CNC.