Centrafrique : Bambari, un policier soupçonné de tentative de meurtre.

Publié le 11 juillet 2019 , 8:38
Mis à jour le: 11 juillet 2019 8:44
Patrouille mixte Minusca-FSI à Bambari. CopyrightCNC.

 

 

Bambari (République centrafricaine) – Le célèbre policier de Bambari surnommé « ZÈGABA » en raison de sa petite forme se fait parler de lui à nouveau dans sa ville au début de cette semaine.

 

En effet, l’homme, partant d’une discussion qu’il a eu avec des jeunes du quartier « point zéro  », en a profité pour dégainer son arme des services et pointer deux individus qui auraient tenté de le raisonner.

D’après des informations recoupées sur place, le sous-brigadier « Zègaba » se trouve sur ce lieu de vente d’alcool traditionnel depuis 8 heures du matin alors qu’il avait sollicité auprès de sa hiérarchie quelques heures pour se reposer.

Cependant, le policier permissionnaire, dans sa tenue, porte encore son arme de service par de vers lui, commençait tout doucement à perdre toute sa faculté vers 14 heures, vue son état d’ivresse avancé, l’homme provoque des discussions à tout-va et ne compte plus entendre ses interlocuteurs le contredire. Ainsi, il dégaine son arme pour pointer son principal interlocuteur, puis un deuxième qui tentait de le calmer.

Aussitôt, la pression montait sur place faisant fuir la foule qui assistait comme spectatrice de l’événement.

Informé de la situation, le jeune commandant de la police de Bambari a très vite réagi avec l’envoi des autres éléments afin de récupérer le sous-brigadier Zègaba et le ramener au bureau.

Contacté par CNC, le bureau de la police de Bambari ne souhaite pas faire des commentaires sur cet événement malheureux qui risquerait de salir l’image des agents de l’ordre public à Bambari.

Pour l’heure, on ignore quelle sanction son chef hiérarchique pourrait lui infliger d’autant plus que dans plusieurs rapports des ONG internationale, le travail des policiers est très apprécié vue la réactivité de l’équipe actuelle.

Par ailleurs, ce mercredi 10 juillet, on entend cinq coups de feu dans les locaux de la police à Bambari sans qu’on soit en mesure de vérifier si ces détonations d’armes seraient liées aux événements du sous-brigadier Zègaba.

Or, une source proche de la gendarmerie nous a indiqué que celles-ci pourraient être lier à la mutinerie des quelques officiers de police de l’OCRB à Bangui qui ont bloqué les activités à la direction générale de la police.

Affaire à suivre.

 

Copyright2019CNC.