Centrafrique : Bambari, quand la finale du tournoi de réconciliation tourne à l’affrontement.

Publié le 23 juin 2019 , 7:07
Mis à jour le: 23 juin 2019 7:07
Image d’illustration d’un match de football organisé par la Minusca dans le cadre de la paix en Centrafrique

 

Bambari ( République centrafricaine ) – Un joueur agressé, l’arbitre violemment frappé et des armes blanches prêtent à l’utilisation, la finale du tournoi de la paix parrainée par la Minusca a failli tourner au cauchemar.

 

Organisé par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca), le tournoi  « vent de la paix », débuté le 14 juin dernier, a finalement pris fin ce dimanche 23 juin par une rencontre en finale entre l’équipe football de Bambari et celle de Maloum.

Si le tournoi s’est bien déroulé depuis le début, la finale quant à elle ne l’est pas par contre. La tension était  à son comble à tel point que les forces de l’ordre étaient obligées d’intervenir pour départager les belligérants.

 

En effet, l’équipe de Bambari, qui s’était qualifiée en battant leurs compatriotes de Gbokologbo la semaine dernière, s’est retrouvée en finale face à l’équipe de Maloum, qualifiée en battant celle de Grimari déclarée forfait suite à un match émaillé de tension.

 

Alors que durant la compétition finale entre Maloum et Bambari qui joue à domicile ce dimanche, un joueur de Bambari a été violemment agressé avec des coups de poing par un autre joueur de Maloum. Ce qui a poussé l’arbitre à réagir en sanctionnant le présumé fautif par un carton rouge.

Cependant, un autre joueur de Maloum, visiblement en colère suite à cette sanction, donne violemment un coup de poing à l’arbitre qui n’a pas pu résister et tombe quatre pattes en l’air. Du coup, le match tourne au chaos, des couteaux sont sortis des poches pour être prêts à l’utilisation.

Afin de calmer la tension déjà palpable, les forces de police ont embarqué l’agresseur pour le mettre à l’abri des possibles représailles. Les supporters de l’équipe de Maloum, qui croyaient à une arrestation de leur joueur, commencent à menacer de faire sortir toutes leurs armes de guerre si celui-ci n’est pas relaxé immédiatement.

 

Finalement au bout de quelques minutes, les choses se sont calmées et le match a repris. L’équipe de Maloum a remporté le match suite à une séance de tir au bute.

C’était une joie énorme pour les supporters de Maloum qui étaient venus nombreux à Bambari sur des centaines des motos.

 

Copyright2019CNC.