Centrafrique : Bambari, prise d’otage d’un camion par des rebelles de l’UPC.

Publié le 4 août 2019 , 6:25
Mis à jour le: 4 août 2019 6:25
deux rebelles de l'ex-coalition Seleka en patrouille dans la ville de Bambari
Des rebelles de l’ex-coalition de la Seleka dans leur base de Bambari. Crédit photo : Reuters.

 

 

Bambari (CNC) – après le braquage de 600 têtes des bœufs et la prise d’otage de 25 bergers peuls au village Ngoulaka la semaine passée, les combattants rebelles de l’UPC, qui se métamorphose désormais aux criminels de tout genre, sévissent désormais sur touts les axes routiers menant à la ville de Bambari, au centre de la République centrafricaine.

 

Alors que les rebelles ont exigé de l’homme d’affaires Sallet un versement de 10 millions de francs CFA après le braquage de ses 600 têtes des bœufs la semaine passée, on vient d’apprendre auprès de nos sources locales que les mêmes assaillants ont mis la main cette semaine sur un commerçant de Bambari en provenance de Bria à bord de sa moto. Ils auraient emporté une somme de 5 millions de francs CFA de cet homme d’affaires.

Comme si cela ne suffisait pas, moins de 48 heures plus tard, les mêmes assaillants ont pris en otage un gros camion commercial bien chargé en provenance de Bria. Sur ce, ils demandent un versement de rançon avant la libération du véhicule. Les tractations sont en cours avec les ravisseurs.

Selon plusieurs sources contactées par Corbeau News Centrafrique (CNC), il ne fait aucun doute, les ravisseurs de toute cette série de prise d’otage ne sont que les combattants rebelles de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC).

Contacté par CNC, Monsieur Moussa Aliou, conseiller politique, porte-parole du chef rebelle Ali Darassa n’a pas souhaité répondre favorablement à nos appels concernant ces accusations persistantes contre son mouvement.

 

 

Copyright2019CNC.