Centrafrique : Bambari, deuxième acte de braquage en 24 heures, un homme grièvement blessé.

Publié le 21 juillet 2019 , 5:44
Mis à jour le: 21 juillet 2019 5:45
Patrouille mixte FSI-MINUSCA dans un quartier de Bambari. CopyrightCNC.

 

Bambari (CNC) – après les quartiers Élevage, Bornou, c’est le tour du quartier Mbrépou  d’être la cible des assaillants , visiblement ne parlant pas sango la langue nationale, qui ont tenté en vain de braquer un père de famille dans la nuit du vendredi à samedi.

 

Mbrépou 2, quartier mixte de Bambari dans  la préfecture de l’Ouaka, au centre de la République centrafricaine,  réputé calme, est pourtant la cible de choix des trois assaillants cagoulés en tenue civile cherchant, dans la nuit du vendredi à samedi, des proies faciles à dévaliser.

 

Malheureusement pour la famille Yakondja, le choix de ces trois personnes malintentionnées se portait sur elle.

 

Un choix par défaut ?

 

Difficile de le savoir du moment où les assaillants, une fois devant le domicile de cette paisible famille cultivatrice, commençaient à jeter des pierres contre la porte pour la briser.

Faisant beaucoup du bruit, le père, monsieur Joseph YAKONDJA, un homme âgé environ de 37 ans réputé intègre, sociable et calme, sortait de sa chambre et ouvre malheureusement la porte aux assaillants qui ont immédiatement tiré sur sa jambe gauche.  Des coups de couteau ont été également portés sur son bras droit à plusieurs reprises.

 

Comme si c’est un coup préparé, les trois braqueurs n’avaient rien touché dans la maison, mais quittent immédiatement le lieu.

 

Transportée à l’hôpital, la victime est toujours hospitalisée en urgence. Sa jambe gauche touchée par les balles, selon l’avis du médecin, pourrait être sectionnée.

 

En tout cas pour certains habitants du quartier Mbrépou2, monsieur Joseph Yakondja serait victime d’un acte crapuleux aussi bien que ciblé de ses agresseurs assimilés aux rebelles peuls de l’UPC .

 

Rappelons que 24 heures plutôt, le même acte avait eu lieu au quartier Bornou, à majorité peule, faisant deux victimes : un propriétaire d’une boutique et son gardien de nuit grièvement  par les assaillants.

 

Copyright2019CNC.