Centrafrique : après plusieurs jours de colère, Sarandji a pris ses fonctions.

Publié le 21 avril 2019 , 12:11
Mis à jour le: 21 avril 2019 12:11
Credit photo : Corbeaunew

 

Bangui (Corbeaunews) – Retranché depuis plusieurs jours dans sa commune natale de Baoro, l’ancien Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, de retour à Bangui, a pris ses fonctions au début de la semaine à la Présidence de la République.

 

Nommé le 26 mars dernier ministre d’État, Conseiller du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA dans la foulée des nominations des rebelles, l’ancien Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji s’est retranché sans dire un mot dans son village natal de Baoro dans la préfecture de la Nana-Mambéré au nord-ouest de la République centrafricaine.

D’aucuns croyaient une dissension profonde avec le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, des négociations avaient été entamées entre les deux hommes. Finalement, de retour cette semaine dans la capitale, l’ex-Premier ministre a pris ses fonctions du ministre d’État, conseiller du Président Touadera.

Alors que l’ex-Premier ministre Sarandji s’attendait à succéder à monsieur Firmin NGRÉBADA comme directeur de cabinet à la Présidence, sa nomination comme conseiller ne l’a pas réjoui , explique à la rédaction une source au cabinet du chef de l’État qui a requis l’anonymat.

En acceptant de prendre ses fonctions de conseiller du chef de l’État, Simplice Mathieu Sarandji accepte tacitement de travailler sous le commandement de monsieur Obed Namssio, le nouveau directeur de cabinet de Touadera auquel il a toujours des malentendus.

 

Copyright2019CNC.