Centrafrique : A qui profite le crime ?

Publié le 26 février 2019 , 8:12
Mis à jour le: 26 février 2019 9:34
Ville de Bangui après affrontement entre les Anti-balaka et les Seleka en 2013.

 

La liberté de la presse est primordiale pour informer la population de ce qui se passe dans le pays au niveau politique, culturel, action des associations, aide reçues. Bref tout ce qui raconte la vie d’un pays.

 

pour que la presse soit de bonne qualité, il faut que le journaliste fasse un travail de qualité également en allant chercher l’information et ne pas se baser sur du « on dit ». Il se doit d’être objectif, cherchant à répondre à des interrogations. Lorsque le journaliste part dans ses élucubrations, son travail n’a plus de place dans les média. Il diffuse des fausses informations. Or les rumeurs ont la fâcheuse tendance à se diffuser au galop.

Présentement et depuis quelques mois des articles mensongers avec une conclusion commune sont édités : le coup d’état.

Ces articles réguliers mettent toujours en avant que la France prépare un coup d’état.

Un jour ce sont 1200 mercenaires français qui sont à Bangui se cachant pour préparer un coup d’état.

Quelques jours plus tard la France est accusée d’utiliser sa marionnette, le Tchad, pour faire venir des mercenaires par le nord en passant la frontière et elle aurait passé un accord avec les Séléka pour déstabiliser la République centrafricaine. Ou bien encore des membres des renseignements français sont présents pour tenter d’assassiner le président Touadéra. Ce ne sont que quelques exemples lus ces temps derniers.

Ces articles au titre tonitruant ne font que créer de la peur et de l’inquiétude chez les lecteurs qui ne savent plus ce qui est vrai, ce qui est faux. Ils fleurissent tel le flamboyant. En tout cas depuis des mois, il ne s’est rien passé, bien au contraire et aucune preuve, aucun n’argument ne peut expliquer ces articles. La paix et la sécurité sont sur la bonne voie et se réinstallent petit à petit. Les accords de Khartoum ont été signés il y a quelques jours et leurs applications se mettent en place. Pour preuve, le nouveau gouvernement va être désigné apportant un renouveau. Nous devons croire et être confiant en l’avenir car l’espoir c’est la vie. Alors pourquoi écrire des articles mensongers ? Quel est l’objectif de répéter tel un perroquet que des complots de déstabilisation sont en cours ? Comme dit l’adage « à qui profite le crime ? » Car oui, il est certain que certaines personnes sont gagnantes en maintenant l’inquiétude. Il est temps de faire sauter les écailles de ses yeux pour voir clair.