Centrafrique : à quand la publication du rapport final de la commission d’enquête spéciale ?

Publié le 14 septembre 2021 , 7:31
Mis à jour le: 14 septembre 2021 7:31

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi 15 septembre2021, 17:53:21 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Suite à la dénonciation faite par un groupe d’expert des Nations unies  sur de très graves présumées violations de droit de l’homme  et de droit humanitaire qui auraient été commises  par les soldats FACA et leurs alliés mercenaires russes lors de la contre-offensive menée contre la rébellion de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), le gouvernement avait  mis en place une commission d’enquête spéciale pour faire la lumière sur ces allégations. Mais cette commission spéciale, placée sous l’autorité du ministre de la Justice, et présidée par le procureur général Didier Tombeau, un proche du régime, n’a pas encore publié son rapport final alors que la durée initialement fixée est  de trois mois à compter du mois de mai, la date de sa création. Que s’est-il passé ?

Eric Didier Tambo - Procureur Général près la Cour d'Appel de Bangui - crédit photo cédric gwa gomba le 20 janvier 2020
Eric Didier Tambo, – Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui, le 20 janvier 2020. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.

 

Selon le ministre de la Justice, la commission d’enquête spéciale mise en place le 14 mai 2021 a une durée de trois mois pour rendre son rapport sur les présumées violations du droit international humanitaire et crimes graves qui auraient été commis par les forces armées centrafricaines, mais également par les mercenaires russes de la société Wagner qui appuient l’armée nationale dans son offensive contre la CPC.

Selon le ministre de la justice  Monsieur Arnaud Djoubaye-Abazen  , « Les résultats de ces enquêtes seront fidèlement rendus publics, et les auteurs présumés des crimes feront l’objet de poursuite pénale conformément au texte en vigueur ». Or, cette commission, qui  devrait présenter son rapport d’enquête  le 14 août  dernier,  a été prorogé de quelques jours jusqu’à la fin août dernier.  Cependant, on est maintenant  à la mi-septembre,  mais la commission n’a pas encore publié son rapport final. Pour se justifier, le procureur général avait annoncé le mois dernier que la commission  avait débuté ses travaux qu’au mois de juin.  Donc les trois mois doivent être décomptés à partir de ce mois et non de mois de mai.

Cependant, même si la commission avait débuté ses travaux qu’au mois de juin, elle avait l’obligation de publier son rapport le mardi 14 septembre dernier.  Mais pour le moment, rien ne bouge. Mais selon l’opposition et la société civile, il n’y a aucune chance pour que cette commission spéciale confirme les allégations de crimes portées par les Nations unies contre les mercenaires russes de la société Wagner et les soldats FACA.

 

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher