Cameroun : La Grande Bretagne déboute les sécessionnistes

Publié le 27 novembre 2018 , 5:24
Mis à jour le: 27 novembre 2018 5:24

 

 

Cameroun : La Grande Bretagne déboute les sécessionnistes

 

 

La haute cour de justice de la Queen’s Branch division, a rejeté hier la plainte déposée en 2017 par le séparatiste Makweley Lysongo. La juridiction a jugé sa demande non pertinente et s’est par contre déclarée incompétente.

La Grande Bretagne a refusé de remettre en cause la réunification du Cameroun. Cette réunification qui a permis le rattachement par référendum en 1961 du Southern Cameroon à la République du Cameroun.

La juridiction Britannique s’est déclarée incompétente en estimant que la plainte du séparatiste Makweley Lysongo n’était pas pertinente. Elle a fait savoir que cette affaire qui dépasse son cadre légal relève de la compétence des Nations Unies.

Les juges britanniques ont rappelé que la cessation de la tutelle était régie par les résolutions et le processus des Nations Unies. Les questions ont été approuvées par l’Assemblée générale des Nations Unies. Le plébiscite ayant eu lieu, il a mis fin à la tutelle conformément au plan de l’Onu.

Rappelons que dans sa plainte, le sécessionniste Makweley Lysongo a formulé plusieurs griefs contre l’Etat du Cameroun et même contre la Grande Bretagne. Il demandait la remis en cause de la réunification afin de permettre la partition du Cameroun et la création de l’Etat d’Ambazonie, mais aussi, il accusait le Cameroun d’exaction et d’atteinte aux droits de l’homme dans les régions anglophones.

Par ailleurs, il accusait la Grande Bretagne de n’avoir pas protéger des peuples des régions anglophones, tel que prévu dans son mandat de tutelle reçu des Nations Unies.