Cameroun : Une dizaine de rebelles centrafricains de la Séléka tués par l’armée camerounaise

Publié le 6 octobre 2014 , 10:18
Mis à jour le: 6 octobre 2014 10:18

APA  /  CNC

Les soldats de la milice séléka à Bangui

Au moins dix éléments de la rébellion centrafricaine de la Séléka, ont été tués au cours des combats les ayant opposés ce week-end dans la frontière à l’armée camerounaise, alors que des assaillants tentaient une incursion au Cameroun à partir de la localité de Garoua-Boulai (Est), a appris APA de sources sécuritaires.

L’armée camerounaise qui aurait également fait de nombreux otages parmi des assaillants, a déclaré avoir repoussé des rebelles, le gouverneur de la région de l’Est Samuel Divaha Diboua ayant notamment indiqué que « la situation est sous contrôle ».

Cette attaque des rebelles centrafricains intervient dans un contexte marqué par le renforcement du dispositif sécuritaire à la frontière avec ce pays voisin en proie depuis quelques années à une instabilité politique et institutionnelle ayant amené la communauté internationale à y installer un pouvoir de transition qui devrait en principe prendre fin en février 2015 avec l’organisation de sélections générales.

Il y a deux semaines, des bandes armées se présentant comme proches d’Abdoulaye Miskine, un chef de guerre centrafricain qui serait détenu au Cameroun, ont kidnappé huit ressortissants camerounais, qui y sont toujours détenus.
La semaine dernière, ces rebelles donnaient d’ailleurs un « ultimatum » de soixante-douze aux autorités camerounaises de libérer leur « leader » sous peine de représailles.

Visiblement, les rebelles ont mis leurs menaces à exécution.

© Source : APA

Aucun article à afficher