Bria, trois rebelles de la CPC tué par les mercenaires russes au village Bongou

Publié le 27 mai 2021 , 9:33
Mis à jour le: 27 mai 2021 9:33

Un mercenaire de la société Wagner conduit une moto à Bria

Un mercenaire de la société Wagner conduit une moto à Bria 

Bria, , République centrafricaine, vendredi, 28 mai 2021, 03:23:58 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les faits se sont produits  dans la nuit du mardi à mercredi 26 mai  dans le village Bongou, situé à 28 kilomètres de Bria sur l’axe Ouadda. Les populations, prises au piège dans les échanges des tirs entre les rebelles et les mercenaires russes et syriens, quittent la localité et se cachent dans la brousse.

 

Mardi 25 mai 2021, vers 2 heures du matin, les mercenaires russes et syriens de la société Wagner, à bord de deux pick-up, ont quitté la ville de Bria à destination du village Bongou, situé à 28 kilomètres de Bria sur l’axe Ouadda. Arrivés à 3 kilomètres de leur destination, ils ont positionné leur véhicule aux abords de la rivière Bongou, et marchent trois kilomètres à pied jusqu’à la barrière des rebelles qui se trouve à l’entrée du village. C’était vers 2 heures du matin, la plupart des rebelles sont déjà rentrés, laissant quelques rares au poste.

Les mercenaires russes, lourdement armés,  ont ouvert le feu sur les rebelles, tuant sur place trois d’entre eux, et les autres ont pris la poudre d’escampette. Les échanges ont duré seulement une dizaine des minutes, mais les populations, qui semblent habituées à ce genre des tirs des rebelles, se sont terrées chez elles durant toute la nuit. Mais quelques heures plus tard, vers 5 heures du matin, elles sont surprises de voir plusieurs hommes blancs sur la barrière des rebelles. Certains commencent à se faire paniquer. Plusieurs d’entre elles ont pris la fuite massivement pour venir à Bria, mais les deux mercenaires russes positionnés aux abords de la rivière Bongou ont aussitôt refoulé les déplacés à retourner dans leur village. D’autres sont contraints de passer dans la brousse pour sortir à Bria.

Pour l’heure, le village Bongou est totalement vidé de ses habitants. Et les rebelles sont également en fuite dans la brousse.

 

CopyrightCNC

Aucun article à afficher