Bria : quand un humanitaire paye 500 mille CFA d’amende infligée par le FPRC.

Publié le 21 avril 2019 , 7:18
Mis à jour le: 21 avril 2019 8:07
Entrée principale de la base de l’ONG Plan International à Bria. Credit photo : Moïse Banafio / CNC.

 

 

Bria (Corbeaunews) – Accusé d’adultère par la gendarmerie du FPRC, un logisticien de l’ONG Plan international se voit contraint d’acquitter une sévère amende de 500 000 francs CFA.

 

Selon le commandant de la gendarmerie du FPRC, Monsieur Gildas, travaillant comme assistant logistique de l’ONG Plan, serait tombé amoureux d’une femme mariée qu’il a fréquentée depuis plusieurs jours alors que son époux se trouve en voyage.

Constatant les faits, une plainte a été déposée par la famille de l’époux. Après plusieurs jours d’enquêtes discrètes, les faits sont finalement avérés et le jugement est tombé pour le logisticien.

Selon nos informations, deux choix sont proposés à Monsieur Gildas : payer 500 000 francs CFA ou faire la prison pour plusieurs années.

Finalement, le premier choix est retenu et l’affaire a été réglée le vendredi dernier.

Pour ne pas courir un autre risque, l’ONG Plan internationale a finalement décidé d’évacuer son logisticien sur Bangui dans un vol spécial ce samedi 20 avril 2019.

Pour des raisons de sécurité, depuis son arrivée à Bria dans la préfecture de la Haute-Koto, au centre-nord de la République centrafricaine, monsieur Gildas habite dans la base de l’ONG située près du quartier Kobolo à majorité Peul.

 

 

Copyright2019CNC.