Braquage : un convoi des commerçants de la Basse-Kotto dépouillés par des coupeurs de route

Publié le 8 avril 2021 , 3:20
Mis à jour le: 8 avril 2021 3:25

 

Alindao, République centrafricaine, jeudi, 8 avril 2021, 09:10:10 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Cet endroit est réputé dangereux en raison de la présence des groupes armés dans la localité. Les commerçants ont été littéralement fouillés et dépouillés de tout leur bien par les malfaiteurs, formellement identifiés comme des éléments rebelles de l’UPC.

 

Au moment ou le chef d’État major et coordonnateur militaire de l’UPC, l’autoproclamé général d’armée Ali Darassa  annonce  le retrait de son mouvement de la coalition des patriotes pour le changement (CPC),  mardi, à 5 kilomètres d’Alindao sur l’axe Mobaye, dans la préfecture de la Basse Kotto, ils ont intercepté des commerçants de passage, et leur ont retiré d’importantes sommes d’argent  et des matériels sans leur faire du mal.

« Il m’a été signalé que sur l’axe Alindao Kongbo, il y’a un cas de braquage  par des éléments qui sont sortis  et braquer des commerçants qui se rendaient à Kongbo, et aussi une délégation de l’ONG internationale CORDAID qui se rendait aussi à Elim.  Les malfaiteurs ont littéralement dépouillé les victimes de tout : argent,  téléphones portables, etc. La police et la gendarmerie avaient fait un tour l’abus,  malheureusement on ne les a pas trouvés. Nous avons tenu une réunion d’urgence de sécurité pour voir dans quelle condition qu’il faut maintenant travailler », s’indigne Victor de Pascal Wiyabona  Yakobona, sous-préfet d’Alindao.

Rappelons qu’il y a près d’un mois, les mercenaires russes ont repris la ville d’Alindao aux mains des rebelles de l’UPC qui ont pris la fuite dans les villages environnants, suscitant d’énormes inquiétudes au sein de la population locale.

 

    1. D. Ibrahim avec la RNL

Journaliste rédacteur

Tel : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher