Braquage des éleveurs peuls près de Sibut, trois personnes assassinées en réprésailles.

Publié le 6 septembre 2019 , 4:45
Mis à jour le: 6 septembre 2019 4:49
Village Mabo, près de Sibut, en République centrafricaine le 31 août 2019. Crédit photo : Anselme Mbata / CNC.
Village Mabo, près de Sibut, en République centrafricaine le 31 août 2019. Crédit photo : Anselme Mbata / CNC.

 

Bangui (CNC) – trois personnes ont été assassinées la semaine dernière après un braquage des éleveurs peuls au village Mabo  dans la préfecture de Kémo, à une centaine des kilomètres de Bangui, capitale de la République centrafricaine.

 

Selon le service de la gendarmerie de Sibut qui a été saisi de l’affaire, la première attaque contre les éleveurs peuls a eu lieu le mardi 27 août dernier dans la localité de Mabo. Des têtes des bœufs ont été emportées par les assaillants qui ont pu s’évaporer dans la nature sans se faire repérer.

24 heures plus tard, le mercredi, deux jeunes frères, dénommés Gourna Cyriaque et Gourna Freddy, âgés respectivement de 31  et  28 ans, de retour de leurs activités de piégeur, ont eu le malheur de tomber nez à nez avec les éleveurs peuls qui les ont systématiquement confondus avec les braqueurs de la veille.

En représailles, les Peuls les auraient tout simplement assassinés comme le cas souvent dans ce genre de conflit en Centrafrique.

Entre temps, au village Mabo, personne n’est au courant de l’assassinat des deux frères jusqu’au lendemain après qu’un autre chasseur, de passage,  retrouve leurs corps sans vie dans la forêt.

Informés de la nouvelle, les jeunes de Mabo et de Yamodo, très en colère, se sont lancés à la recherche des éleveurs peuls jusqu’au village Féré pour se venger de l’assassinat des frères Gourna.

De retour de Féré, les jeunes ont aperçu un Peul derrière une moto. Sans se poser de questions, ils ont commencé malheureusement a le frappé jusqu’à la mort.

Une tension intercommunautaire qui a poussé les autorités de Sibut à réagir très rapidement avec les forces de l’ordre pour calmer la situation.

Cependant, à Mabo, les quatre (4) auteurs présumés du braquage des Peuls ont été identifiés et arrêtés et remis à la gendarmerie de Sibut.

Pour information, les frères Gourna, pères de trois enfants chacun, ne sont que trois dans leur famille.

 

Copyright2019CNC.